film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Regard sur la folie
© Argos Films
1/2
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Argos Films, Tamasa Distribution

  • DVD en vente sur :

    Éditions Montparnasse

  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture
  • Film disponible à l'Adav, catalogue réservé aux établissements éducatifs et culturels.
    En savoir plus
  • Ce film est préservé et consultable à la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque de recherche, sur accréditation).
    Plus d'informations sur le dépôt légal

Mario Ruspoli est le premier à entrer avec une caméra dans un hôpital psychiatrique. En Lozère, dans l’hôpital de Saint-Alban, il se rapproche des malades et nous aide à mieux comprendre leur quotidien ainsi que celui des médecins. C’est à cet endroit que les premiers essais de psychothérapie institutionnelle on lieu, psychothrapie qui, à l’époque, était sujette à controverse.

Tournage dans la continuité des Inconnus de la terre à la fin du printemps 1961. Le producteur Anatole Dauman, insatisfait de la qualité des rushs, souhaite diviser le film en deux courts métrages (Regard sur la folie et La Fête prisonnière) afin d’en faciliter l’exploitation. Le film, qui conserve cette structure bipartite, sera néanmoins diffusé dans son intégralité (sortie en salles en septembre 1962).

Daily life at Saint-Alban’s psychiatric hospital in Lozère. “We didn’t want to reassure the audience with smiling images of a modern institution with no walls or fencing. Once a medieval fortress, the old asylum lives on here in the buildings and the inmates’ flesh." (M.R.)