film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Téléphone en Bakélite
© Lapsus / Centre Georges Pompidou / ARTE France
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Danielle Schirman

IMAGE

Christian Bahier, Laurent Fénart

MONTAGE

Françoise Arnaud

MUSIQUE ORIGINALE

Barnard Cavanna, Philippe Miller

PRODUCTION / DIFFUSION

Lapsus, Centre Pompidou, ARTE France

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Doc & Film International, ADAV

ISAN : ISAN 0000-0001-73BE-0000-H-0000-0000-N
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le téléphone, inventé en 1876, abolit les distances et le temps, et met le mon - de à portée de voix. En 1930, la société suédoise Ericsson, charge l’artiste norvégien Jean Hei - berg de concevoir la forme du premier téléphone en Bakélite en prévision de la fabrication en masse d’un outil de communication jusque là réservé à une clientèle fortunée. Peintre et sculpteur de renom, Jean Heiberg s’inspire du cubisme pour créer le prototype en plâtre du sculptural DBH1001, dont la forme compacte pour la première fois le boîtier et le combiné. Ce téléphone influencera jusque dans les années cinquante l’esthétique des téléphones noirs, standardisés par des sociétés nationales ayant chacune le monopole dans leur pays. Le film explore aussi bien la forme que la matière et la fabrication du téléphone en Bakélite en situant son succès dans l’histoire des télécommunications, de - puis les premiers téléphones jusqu’aux téléphones mobiles, que la société Ericsson n’a cessé d’enrichir. Contemporain de la Citroën noire, le téléphone est indissociable de l’histoire du cinéma et des moeurs de la société.

Thématique