film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Dutronc, la vie malgré lui…
© Nilaya Productions
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Frédéric Brunnquell

PRODUCTION / DIFFUSION

Nilaya Productions, France Télévisions

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Nilaya Productions

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

L’étonnante trajectoire du plus mystérieux, désinvolte et piquant de nos chanteurs, retracée par Jacques Dutronc lui-même, et Françoise Hardy, dans deux entretiens croisés exclusifs.
"Tu m’as réveillé !... Salopard !", s’amuse l’homme aux verres fumés et à l’éternel cigare devant la caméra du réalisateur Frédéric Brunnquell. Le ton blagueur et sans fard de l’entretien est donné ! Se faisant rare dans les médias, Jacques Dutronc a accepté de quitter sa retraite corse le temps d’une longue interview livrée à son rythme, au gré de souvenirs intimes, d’anecdotes cocasses, de sourires en coin qui en disent long, de points de suspension aussi, sur ses cinquante ans de carrière dans la chanson et au cinéma. Un destin de chanteur et d’acteur qu’il confesse avoir obtenu sans l‘avoir vraiment choisi, presque malgré lui. "Au départ, j’étais vraiment un martien par rapport au show-biz. J’aimais juste jouer et accompagner des groupes avec ma guitare Selmer, que j’ai d’ailleurs donnée à mon fils." Un itinéraire d’enfant talentueux et gâté par la vie que confirme sa compagne de route, de vie (aujourd’hui séparés, ils sont toujours mariés, depuis 1981), celle avec qui le succès est arrivé, en lui composant, en 1963, la musique de sa chanson "Le temps de l’amour", Françoise Hardy : "l n’avait pas spécialement envie d’être chanteur. Et acteur, encore moins !".