film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Des manchots et des hommes
Penguins and Men
© Terranoa
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le film suit l'expérience recluse d'une petite équipe de cinéastes animaliers venus en terre Adélie, dans la base permanente Dumont D'Urville pour filmer la vie des manchots et témoigner de cette dernière grande aventure humaine. Le récit entremêle le point de vue de ces hommes, comme un journal de bord écrit à l'aide d'une "caméra stylo", mélange de journal intime et de récit d'aventure. À travers leur sensibilité, nous allons vivre la plongée dans la nuit hivernale, la métamorphose physique et psychique à travers les mois qui s'allongent : la vie partagée entre les manchots et les hommes. Les manchots donnent le rythme, à l'aise dans l'hiver extrême ; l'équipe de tournage les suit tant bien que mal dans ces conditions inhumaines. L'expérience de nos personnages-narrateurs est à la fois difficile et grandiose. Leur tâche consiste à filmer la vie du prestigieux manchot empereur. On ne peut rencontrer cet animal qu'en acceptant de partager avec lui l'isolement de l'hiver du pôle Sud. Ces cinéastes rêvaient de se mesurer à l'Antarctique depuis trois ans. Ils ont tout laissé pour partir. Ils sont conscients de leur privilège comme des difficultés inhérentes à cette aventure. Filmer dans ces conditions n'est pas une partie de plaisir. Mais la contrepartie de beauté et de liberté donnée en retour par ces paysages de glace et leurs habitants sauvages est pour eux sans pareil.

The film follows the cloistered experiences of a team of wildlife filmmakers in Adelie Land at the Dumont D'Urville base to film the life of penguin and take part in this last great human adventure. The narration interweaves the points of view of these men, like a log written with a "camera stylo," a blend of personal diary and adventure narrative. Their sensibilities take us deep into the winter night, the physical and psychic metamorphosis through the ever-longer months: life shared by penguins and men. The penguins set the rhythm, at ease in the extreme cold; the filmmakers film them as best they can in these inhuman conditions. The experience of these narrator-personages is both harsh and grandiose. Their task is to film the life of the Emperor Penguin. They can only meet this animal if they accept to share the isolation of the polar winter. These filmmakers had dreamed of confronting the Antarctic for the past three years. They left everything behind to make the journey. They are aware of being privileged and of the inherent problems of the venture. Filming in these conditions is no picnic. But the compensation of beauty and liberty afforded by the landscapes of ice and their untamed inhabitants has no equal for them.

Distinctions