film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Cet hiver là, en Ardenne...
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

André Dartevelle

PRODUCTION / DIFFUSION

Halolalune Productions, ARTE Belgique, RTBF - Radio Télévision Belge Francophone

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Halolalune Productions

ISAN : ISAN 0000-0002-AA1A-0000-3-0000-0000-S
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Plusieurs femmes se rencontrent dans un village, près de Stavelot. Elles avaient entre 1 et 3 ans quand des SS fanatiques ont massacré leur famille sous leurs yeux, en décembre 1944. Elles essayent de reconstituer une mémoire cohérente du drame, de retrouver les lieux, les témoins, d’anciens compagnons de jeux. D’autres racontent les bombardements qui ont détruit leur quartier, leurs proches et la hantise de cette fin du monde qui pèse sur leurs nuits. Leurs efforts de paroles, leurs recherches vont-ils les libérer de ce passé de violence ? Leçon de (sur)vie André Dartevelle revient sur la bataille des Ardennes qui a dévasté le sud de la Belgique et le Luxembourg en décembre 1944 et janvier 1945. Mais très vite, le film dépasse l’événement et suit quelques témoins de ces longues semaines de guerre totale, des femmes qui, à l’époque, étaient des enfants ou des adolescentes. Les unes ont échappé de justesse aux massacres collectifs perpétrés par des jeunes SS fanatiques. Les autres ont survécu à des bombardements massifs de l’aviation alliée qui ne faisait pas le détail et rasait entièrement des agglomérations aux mains des Allemands. Le film dépasse aussi le récit des faits. Car témoigner déclenche chez certaines un besoin nouveau d’aller plus loin dans la remémoration d’un épisode terrible et refoulé de cette époque où elles n’étaient que de petites filles. Elles se servent alors du film pour s’expliquer sur des troubles dont elles ont souffert sans en être vraiment conscientes. Et aussi pour retrouver, avec la complicité du réalisateur, des lieux, des sites, des noms, des gens, qui les hantaient depuis soixante ans sans qu’elles aient osé les affronter. Ces miraculées de la guerre nous livrent leur secret, le secret de la vie après la mort, de la possibilité de vivre “quand même”. Leurs paroles et leurs actes dégagent une leçon de survie, modeste, imprégnée de solidarité