film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
La Caviar Connection - 1. Le Pouvoir de l'argent - 2. La Machine à corrompre
The Caviar Connection
© Forbidden Films
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Benoît Bringer

AUTEUR(S)

Laurent Richard

IMAGE

Mathias Denizo, Christophe Astruc, Christophe Barreyre

SON

David Lassalle

MONTAGE

Niels Montel

MUSIQUE ORIGINALE

Clément Tery

PRODUCTION / DIFFUSION

Laurent Richard, Forbidden Films

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Mediawan Rights

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Les réalisateurs ont mené l’enquête sur la "diplomatie du caviar" : la façon dont d’anciennes Républiques soviétiques d’Asie centrale et du pourtour de la mer Caspienne s’emploient à corrompre le cœur des institutions démocratiques européennes pour blanchir leur image et enrichir leurs dirigeants. Ils interrogent notamment Khadija Ismayilova, journaliste d’investigation azerbaïdjanaise, qui a fait de la prison pour avoir dénoncé la corruption du régime du président Ilham Aliyev et de sa famille, ainsi que des représentants d’ONG et des spécialistes de ces régimes autoritaires.

Épiosde 1 : Le Pouvoir de l'argent
La corruption systématique des dictatures d'Asie centrale permet à leurs autocrates d'asseoir leur pouvoir, le tout avec la complicité de nombreux occidentaux. À travers les concerts de Sting ou de Lady Gaga, des dons de caviar et de cash à des politiciens ou des manifestations sportives, tous concourent au maintien de ces régimes malgré les enquêtes courageuses de journalistes indépendants. Cet épisode s'attarde sur la terrible situation des droits de l'homme et des prisonniers politiques dans les régimes autoritaires du bord de la mer Caspienne. Il retrace aussi l'ascension des dictateurs et leur folie des grandeurs.

Épisode 2 : La Machine à corrompre
Le scandale des pots-de-vin versés à des parlementaires européens en échange de leur silence ou de leur complaisance a été révélé par des journalistes et par Arif Mammadov, ancien ambassadeur d'Azerbaïdjan auprès de l'Union européenne et du Conseil de l'Europe, devenu lanceur d'alerte. Parmi les bénéficiaires de ces millions d'euros, l'Italien Luca Volontè, condamné en janvier dernier, et l'Allemand Eduard Lintner, tous deux anciens membres de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Chargé d'une mission d'observation lors de l'élection présidentielle de 2013, ce dernier avait ainsi déclaré le scrutin régulier malgré des fraudes massives.

Caucasian and Central Asian countries, most notably Azerbaijan, Turkmenistan and Kazakhstan, are known for their dictatorial regimes, autocratic governments and multiple human rights violations towards their population. However, by using a right combination of soft power and corruption, they were able to clean their reputation and become commercial partners to many countries. Their most powerful allies sit in the Council of Europe or Western Parliaments and choose to turn a blind eye when confronted with their abuses. This systemic corruption and its tragic consequences show the limits of our democratic institutions in the West and are at the core of this investigation.

Sortie en salles
  • Date de sortie non définie à ce jour
Distinctions