film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Vers Mathilde
Towards Mathilde
© Celluloïd Dreams / Why not productions
1/4
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Claire Denis

IMAGE

Agnès Godard, Hélène Louvart

SON

Emmanuel Croset, Brice Leboucq

MONTAGE

Anne Souriau

MUSIQUE ORIGINALE

P.J. Harvey

PRODUCTION / DIFFUSION

Celluloïd Dreams, ARTE France

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Why Not Productions, ARTE VOD, Universciné

ISAN : ISAN 0000-0002-340A-0000-C-0000-0000-1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 2004 | 84 minutes & 60 minutes | 16 mm & Super 8 mm
  • Un film de Claire Denis

"Ce film est une histoire de rencontre et d’échange, rencontre et fusion de deux arts, le cinéma et la danse. Et surtout de deux femmes, Claire Denis et Mathilde Monnier, qui dans leur commune façon d'appréhender le corps, d'en magnifier ses mouvements et de le rendre au centre du monde, se ressemblent.
Ce film c'est une histoire de confiance. La confiance de Mathilde. Et le film a essayé d’attraper le travail en train de se faire, le mouvement de la pensée de Mathilde, la pensée de la danse, du corps, du groupe, c'est-à-dire de la mise en scène."
(Claire Denis)

""Dans chaque geste il y a une résistance et un abandon". C'est par ces termes que s'exprime la chorégraphe française Mathilde Monnier au sujet de son rapport à la danse et plus précisément au corps. Claire Denis l'a suivie le temps d'une création, de l'écriture à la mise en scène, en passant par les répétitions. Admettons que le cinéma soit une peau et l'on comprend ainsi les raisons pour lesquelles la cinéaste alterne entre l'utilisation du super 8 et du 16mm. Trouver la bonne matière, la texture idéale, cela participe du travail de recherche conduisant à faire corps avec la démarche de Mathilde Monnier. De cette présence pourtant discrète du dispositif naît une attention de tous les instants aux gestes, laissant dès lors à chaque spectateur.rice le soin d'épouser les courbes dessinées par les film. Cette médiation donne finalement à penser que cinéma et danse partagent un même langage dont on ne sait plus très bien qui se nourrit de l'autre. Avec une délicatesse infinie, Claire Denis filme le devenir d'une pièce comme processus du désir."
(Tom Bidou - Visions du Réel)

Existe en version de 60 minutes : Mathide : une saison avec Mathilde Monnier

"This film is a story of encounter and exchange, the encounter and merging of two arts, cinema and dancing. And especially the encounter between two women, Claire Denis et Mathilde Monnier, who resemble one another in that they have the same way of comprehending the Body, magnifying its movements, and placing the Body at the centre of the world.
This film is a story of trust. Mathilde ’s trust. And the film sought to capture work as it was being performed, the movement of Mathilde ’s thought, the thought of dancing, the body, the group,in other words the staging."
(Claire Denis)

“"In each gesture, there is resistance and abandonment.” This is how the French choreographer Mathilde Monnier speaks about her relationship with dance and more precisely with the body. Claire Denis followed her during a creation, from the writing to the staging, and via the rehearsals. Let us assume that film is a skin and we then understand the reasons for which the filmmaker alternates between the use of Super 8 and 16 mm. Finding the right material, the ideal texture, this is all part of the research work that leads to becoming one with the approach of Mathilde Monnier. This presence of the medium, no matter how subtle it may be, gives rise to continuous attention to every gesture, leading each spectator to feel the curves drawn by the film. Finally, this mediation allows us to think that film and dance share the same language, but that we no longer really know which one feeds the other. With infinite sensitivity, Claire Denis films the future of a piece like a process of desire."
(Tom Bidou - Visions du Réel)

Sortie en salles
  • Date de sortie non définie à ce jour
À propos du film
Distinctions