film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Opération Sultan
© Les Productions du Lagon
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Jean-Pierre Carlon

MONTAGE

Patrick Bouquet

PRODUCTION / DIFFUSION

Les Productions du Lagon, France 3 Méditerranée

PARTICIPATION

Angoa-Agicoa, CNC, Procirep, Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Les Productions du Lagon, ADAV

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Retour sur un fait de l’histoire marseillaise, de l’histoire française mal connue ou oubliée. L’Opération Sultan, plus grande rafle jamais organisée par l’État français sous l’occupation nazie après celle du Vel d’Hiv, est lancée le soir du 22 janvier, en plein shabbat, jour de la semaine chômé pour les juifs. Quelques 6 000 personnes sont arrêtées par les policiers français qui passent au crible tous les immeubles situés près du Vieux Port. Le lendemain, aidés de 4 000 soldats allemands, ils bouclent 25 000 personnes dans le quartier avant de les faire évacuer de force, sans aucune explication. La décision d’“épurer ” les vieux quartiers de Marseille, “chancre de l’Europe ” selon Hitler, a certes été prise à Berlin, après des attentats anti-allemands commis par la résistance à Marseille. Mais les 12 000 policiers qui ont procédé à ces rafles du 22 au 24 janvier 1943 ont bien été mis à disposition de l’occupant nazi par l’Etat français de Vichy, et notamment René Bousquet, secrétaire général de la police de l’époque, soulignent les nombreux historiens et témoins interrogés dans ce documentaire

A reminder of a little-known fact in the history of Marseille and France .Operation Sultan was the largest roundup ever organised by the French Vichy State under Nazi occupation after that of Vel d ’Hiv. It started on the evening of 22 January 1943, during the shabbat, the Jews ’day of rest. Some 6,000 people were arrested by the French police, who thoroughly searched all the apartment buildings near the Vieux Port (old harbour). The next day, helped by 4,000 German soldiers, they encircled 25,000 people in the area before evacuating them by force with no explanation. The decision to “purge ” the old areas of Marseille – which Hitler called “the scab on the face of Europe ”– was certainly taken in Berlin after anti--German attacks by the Resistance in Marseille. But the 12,000 policemen who took part in these roundups from 22 to 24 January 1943 were in fact made available to the Nazi occupants by the French State authorities based in Vichy, including René Bousquet, who was general secretary of the police at the time, as pointed out by many historians and eye-witnesses who are interviewed in this film