film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Pirates du vivant
© Galaxie productions
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Marie-Monique Robin

PRODUCTION / DIFFUSION

Galaxie Presse, ARTE France

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Galaxie Presse, ARTE VOD

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

À l’heure où des prédateurs du Nord tentent de breveter à tout va des organismes vivants qu’ils prétendent avoir inventés, les pays du Sud, victimes du pillage, organisent leur résistance. Du Mexique à l’Inde en passant par la forêt amazonienne, enquête sur cette piraterie d’un nouveau genre. Le haricot est depuis l’époque précolombienne la nourriture de base des Mexicains, qui en comptent 10 651 variétés sur leur sol, dont une trentaine de couleur jaune. Or, un certain Larry Proctor, résidant dans le Colorado, se présente fièrement comme l’inventeur du haricot jaune ! Depuis 1999, il l’a breveté sous le nom de sa femme, Enola. Désormais, le paysan mexicain doit, pour acheter ou vendre des haricots qu’il cultive depuis toujours, payer des royalties à Larry Proctor. Les producteurs mexicains voient dans cette pratique ni plus ni moins que du vol, notamment celui de l’identité de leur peuple. Cette affaire est en passe de devenir l’emblème de la "bio-piraterie" institutionnelle. De même, en Inde, le margousier est un arbre utilisé dans la pharmacopée traditionnelle et dans l’agriculture comme insecticide depuis 3 000 ans. Ce qui n’a pas empêché Grace, le géant américain de l’industrie chimique, d’obtenir un brevet sur sa fonction fongicide auprès de l’office européen des brevets...

Distinctions