film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
White Terror
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

C’est une vidéo néo-nazie provenant de Scandinavie qui constitue le point de départ d’une investigation sur les réseaux extrémistes en Europe, en Amérique du Nord et en Russie qui propagent un message de haine, de guerre et de ségrégation. Au cours de ces cinq dernières années, le milieu d’extrême droite radicale a connu des passages de témoins significatifs : les vétérans ont quitté la scène, décédés ou trop vieux. De nouveaux idéologues apparaissent partout en Europe, en Amérique du Nord et en Russie. Ils n’ont pas forcément le crâne rasé. Ils ont créé des entreprises, des sociétés de distribution, des clubs de musique, des magazines, des éditions, des sites internet et ils ont remplacé les vieux symboles par de nouveaux. Avec la mondialisation qui avance à grands pas et estompant les lignes de démarcation, les marchands de haine ravivent les feux du passé en soufflant sur leurs braises. À cette époque de nouvelles technologies, les USA et la Suède ont été profondément choqués de découvrir qu’une partie de leur jeunesse incitait à la violence raciale. La propagande raciste diffusée par le web, un nombre croissant de livres, de pamphlets, de magazines, de CD, de cassettes audio et vidéo racistes trouvent une audience qui ne cesse d’augmenter. Dans ce contexte, l’idéologie néo-nazie semble avoir conquis de nouveaux terrains et trouvé un sol fertile pour sa propagande. Ses représentants les plus jeunes conçoivent le passé comme de l’histoire virtuelle où le réel ne se distingue pas de son imitation ; leur vision de l’avenir est sombre et menaçante. Prés de 60 ans après la seconde guerre mondiale, les USA sont devenus le haut lieu du nazisme dominant. "White Terror" est la dernière partie d’une trilogie sur les skinheads, la haine et le racisme. Plus de deux ans d’enquêtes sur les groupes extrémistes les plus actifs ont permis de dévoiler les liens internationaux entre eux de Stockholm à Moscou, en passant par Dallas

A neo-nazi video originating in Scandinavia provides the starting point of an investigation of extremist networks in Europe, North America and Russia. Their propaganda is a message of hatred, war and segregation. Over the past five years, there has been a significant changeover among radical far-right extremists: the veterans are no longer around, either dead or too old. New ideologists are emerging all over Europe, North America and Russia. They do not necessarily shave their heads; they have created corporations, distribution companies, music clubs, magazines, publishing houses, internet sites and they have replaced the old symbols by new ones. With globalization taking a firmer hold and with clear demarcation lines blurring, the hate mongers are rekindling the fires of the past, blowing on their glowing ashes. In this era of new technologies, the United States and Sweden have been deeply shocked to discover their youth inciting racist violence, which has since contaminated the whole of the Western world as well as Russia and its neighbouring countries. The spreading of racist propaganda via the internet and the growing number of racist books, pamphlets, magazines, CDs, audio and videotapes are reaching an evergrowing audience. In this context, neo-nazi ideology seems to have gained new territories and found fertile ground for their propaganda. For its younger representatives, the past is virtual history where the real cannot be distinguished from the fake; their version of the future looks bleak and threatening. Almost sixty years after Second World War, the United States have become the stronghold for masterminding Nazism. "White Terror" is the last part of a trilogy on skinheads, hate and racism. Over two years of investigation on the most active extremist groups have revealed the international links between them from Stockholm to Dallas via Moscow