film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
La vie est une goutte suspendue
Life Is a Suspended Drop
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Hormuz Kéy

IMAGE

Hormuz Kéy

SON

Hormuz Kéy

MONTAGE

Cécile Theisen

PRODUCTION / DIFFUSION

Promenades Films, Forum des Images, Golfe Persique Films

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Promenades Films, ADAV, La Maison du doc, La Vie est belle Films, Universciné

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    Promenades Films

  • DVD en vente sur :

    La Vie est belle Films

  • Visionner sur

    Universciné

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus
  • Film disponible à l'Adav, catalogue réservé aux établissements éducatifs et culturels.
    En savoir plus
  • Créé en 1988 pour constituer la mémoire audiovisuelle de Paris, le Forum des images célèbre depuis le cinéma sous toutes ses formes : fictions, documentaires, animation, longs et courts métrages, séries télévisées, films sur ordinateurs…
    En savoir plus
  • France | 2006 | 85 minutes | DV Cam
  • Un film de Hormuz Kéy

Moustache à l’ancienne, vêtements made in fripes et réveil-matin à la main, une drôle de silhouette hante les rues du 10e arrondissement de Paris. C’est celle de Christian de Rabaudy, un professeur de philosophie retraité se définissant lui-même comme "acteur diabétique". Autour de lui, une famille adoptive composée principalement de jeunes filles en fleurs et du réalisateur, un Iranien venu du désert perse. Une relation s'instaure dans laquelle Christian donne à voir un verbe en mouvement perpétuel, un sens exotique du quotidien, et la douce inspiration de sa "folie" pas ordinaire.

“Life is a suspended drop” is a documentary tale inspired by the relationship between Hormuz and Christian, a former philosophy teacher turned “diabetic actor”. Diabetes shapes his relation to the world, marked by real solitude and a feeling of utter abandonment. Thanks to the camera, which becomes an irreplaceable conversation partner whose place is constantly put into question, the beginning of a genuine friendship grows up in Christian’s world. The character is sensitive to words and painting, in love with the beauty of the young girls he meets and who nourish his existential gourmandise. The burlesque and tragic through-line is rhythm by scenes of seduction in a life never won, by modesty and poetry.

Distinctions