film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Khmers rouges : un procès contre l'oubli
© Première Nouvelle
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Alexandre Dereims

IMAGE

Alexandre Dereims

MONTAGE

Alexandre Dereims

PRODUCTION / DIFFUSION

Première Nouvelle

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

System TV

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le règne des Khmers rouges a duré trois ans, huit mois et 21 jours. Un régime sanglant qui a commis l’un des pires génocides de l’histoire moderne. Le monde découvrira trop tard l’ampleur du massacre, deux millions de morts, un quart de la population. Pourtant aucun des responsables ne s’est jamais encore retrouvé devant le tribunal. Trente ans plus tard, un procès a toutes les chances d’avoir lieu. Sous la pression internationale, le gouvernement de Phnom Penh a fini par signer une loi, en octobre 2004, pour établir un tribunal mixte où siégeront juges internationaux et cambodgiens. Ce film permet de comprendre pourquoi les positions de Khieu Samphan sont partagées par la majorité des Cambodgiens, comment les survivants s’organisent pour faire leur devoir de mémoire malgré l’hostilité du gouvernement en place, pourquoi il est indispensable que le procès soit équitable pour que le Cambodge cesse de revivre ce passé douloureux.

The reign of the Khmer Rouge lasted three years, eight months and 21 days. A bloody regime that committed one of the worst genocides in modern history. The world would learn the scale of the massacre too late: two million dead, a quarter of the population. But none of the leaders was ever brought to trial. Thirty years later, there is now a good chance of a trial taking place. Under international pressure, the Phnom Penh government signed a law, in October 2004, to create a mixed court on which international and Cambodian judges would sit. This film allows us to understand why most Cambodians share the positions of Khieu Samphan, how the survivors are organizing for their duty of memory despite the hostility of the actual government, why it is indispensable that this trial be a fair one so that Cambodia can stop reliving this painful past.