film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Pieds Noirs : histoires d'une blessure
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 2006 | 160 minutes | DV Cam
  • Un film de Gilles Perez

Ce documentaire est principalement composé de témoignages personnels et d’archives familiales. L’histoire des Pieds-Noirs, c’est, avant tout, celle de l’Algérie française : une histoire de conquête, de colonie créée sur une terre étrangère, par les Pieds-Noirs, une population composée de Républicains espagnols, d’Italiens fuyant le fascisme, de Maltais fuyant la pauvreté, ou encore d’ouvriers parisiens.
Ce sont majoritairement les descendants de ces petites gens que la guerre chassera d’Algérie en 1962. Les grands colons, eux, ont pris soin de fuir bien avant.
Lorsqu’ils arrivent en Métropole, on les trouve trop différents pour les considérer comme des Français. On les traite d’exploiteurs, de fascistes qui ont refusé de donner l’indépendance aux Algériens. Et, pour aggraver ce malentendu, les rapatriés vont se taire ou laisser l’extrême-droite s’arroger leur parole.
Quarante-quatre ans après, dans des milliers de familles, les anciens éprouvent le besoin de raconter l’histoire d’un passé différent : la diversité des origines, la complexité et la richesse de cette culture "melting-pot" ; chaque histoire personnelle apportant un nouvel éclairage à l’histoire collective.

Le film est en trois épisodes : Les années romantiques, Les années dramatiques et Les années mélancoliques.

Existe en 2 x 80 min et en 3 x 52 min.

This documentary is mainly composed of personal testimonies and family archives. The story of the French settlers (Pieds Noirs) is above all that of French Algeria : a tale of conquest, the colony established on foreign soil, by the settlers, a population made up of Spanish republicans, Italians fleeing fascism, the Maltese fleeing poverty, or even working-class Parisian.
It is mainly the descendants of the ordinary people that the war drove out from Algeria in 1962. The major colonists having fled well beforehand.
When they returned to the continent, they were considered too different to be French. They were treated as exploiters, fascists who had refused to give the Algerians their independence.
To aggravate this misunderstanding, the repatriated remained silent or let the Far Right speak for them.
44 years later, in thousands of families, the elders feel the need to tell the story of a different past: the diversity of origins, the complexity and richness of the cultural "melting-pot"; each personal story brings to light a new perspective of this collective history.

Available in 2 x 80 min and in 3 x 52 min.

Distinctions