film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Paul Meyer et la mémoire aux alouettes
© WIP
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

En 1959, trois ans après la catastrophe minière de Marcinelle, Paul Meyer demande à des mineurs immigrés et à leurs familles de jouer leur propre rôle dans les corons du Borinage. "Déjà s'envole la fleur maigre", film-culte flamboyant, est frappé durant 35 ans par l'occultation des censures implicites. Au-delà d'un regard sur le cinéma de Meyer, un thème central, récurrent, traverse notre documentaire "Paul Meyer et la mémoire aux alouettes", c'est la censure comme obstacle à la mémoire ouvrière, à travers quatre films ("Déjà s'envole la fleur maigre", "Klinkaart", la série télévisée "Le Pain quotidien", "La Mémoire aux alouettes"). C'est une balade avec Meyer, en liberté dans un paysage très contrôlé par la censure sociale de la mémoire...

"I am a guy who says what he believes, more than a filmmaker..." said Director Paul Meyer (1920-2007). In the fifties, Meyer founds the Belgian Cinema, in the same time the censorship strikes his movies speaking about the working class conditions: Klinkaart (1956) as well as "Et déjà s'envole la fleur maigre" (1959), "Le Pain quotidian" (1964) and "La Mémoire aux alouettes" which Meyer began at the age of 80 and which remains unfinished. A stroll with Meyer under the eye of the social censorship of memory.

Distinctions