film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Au fil du son - Un portrait de Yann Paranthoën
© .Mille et Une. Films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Pilar Arcila

PRODUCTION / DIFFUSION

.Mille et Une. Films, TV Rennes 35

PARTICIPATION

CNC, Conseil général des Bouches-du-Rhône, Conseil général des Côtes-d'Armor, Région Bretagne

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

.Mille et Une. Films, ADAV, La Maison du doc, .Mille et Une. Films

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 2007 | 52 minutes | DV Cam & Super 8 m
  • Un film de Pilar Arcila

Un homme assemble des sons et nous laisse les images à deviner. Il n’est ni bruiteur, ni archiviste, ni compositeur et probablement, il est tout cela à la fois. Décrire l’activité de Yann Paranthoën nécessite plusieurs termes indissociables, il est réalisateur radiophonique d’une réalité devenue fictive sous ses doigts. Il dit se méfier autant de la définition du documentaire que de celle de la musique. Pilar Arcila saisit les images autour de ce tailleur de sons, né à l’Île Grande en 1935, mort en 2005, fils d’un tailleur de pierre breton. Intimité de la voix de ce maître du magnétophone reproduisant les accents et le patois des individus rencontrés. Autour sont les images du film tant celles contenues dans les bandes magnétiques transmettent une mémoire dont la réalité ne peut-être désormais que la nôtre.

A man assembles sounds and leaves us to guess the images. He is neither a sound effects engineer, nor an archivist, nor a composer but probably all of them at once. Describing Yann Paranthoën’s activity calls for several inseparable terms, he is a radiophonic director of an audible reality transfigured into fiction. He says he is as wary of the notion of documentary as of that of music. Pilar Arcila records images concerning this sound carver, the son of a Breton stone carver, born in Ile Grande in 1935 and who died in 2005. There is a certain intimacy in the voice of this master of the tape recorder reproducing the accents and dialect of people he met. Around this are the images of the film, like those contained in the magnetic tapes transmitting a memory, the reality of which can from now on only be ours.

Distinctions