film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Vade retro Satanas
© TV Makers (Les)
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Philippe Rouget

PRODUCTION / DIFFUSION

Les TV Makers, ARTE France

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Les TV Makers, ARTE VOD

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Passez les portes de l’enfer et pénétrez l’univers sulfureux de Satan ! Un documentaire étonnant, animé comme un jeu vidéo, où théologiens, prêtres, psychanalystes et historiens retracent le parcours du diable des origines à nos jours. Diable, qui es-tu ? La conséquence de la révolte des anges qui, par orgueil, ne voulurent pas s’incliner devant les êtres humains inférieurs ? Le fruit de l’union des anges et des mortelles ? Un dérivé païen du laid et lubrique dieu Pan ? Une incarnation du mal ? Un collaborateur de Dieu ?
En quête des origines du diable, de son histoire et de ses méfaits, théologiens, prêtres exorcistes, historiens et psychanalystes s’interrogent et commentent les évolutions de nos représentations diaboliques. Interprétation de la faute d’Ève, fantasme de moine ou incarnation des maux quotidiens, le diable et ses avatars (démons, Satan, Lucifer…) s’immiscent dès le XIIe siècle dans la vie religieuse puis s’emparent du monde laïc. Au nom de l’expulsion du mal, les sorcières ont été brûlées, la liturgie des baptêmes reformulée et les possédés exorcisés. Ces derniers sont-ils vraiment habités par le diable, ou plutôt atteints de maladies psychologiques ? Charcot puis Freud ont tenté de démontrer le caractère médical des hystéries et autres transes attribuées au Malin. Pourtant, les exorcistes sont de plus en plus sollicités, et les prêtres, même les plus modernes, doivent répondre aux demandes d’exorcisme, quitte à faire exister le diable en tentant de le faire fuir.
Propulsé dans un labyrinthe ténébreux – qui n’est pas sans rappeler le jeu vidéo Doom et ses avatars – le spectateur est ici littéralement voué au diable. Peintures, gravures, sculptures de représentations démoniaques, scènes de possession et de tentation, musique inquiétante aux sonorités industrielles et techno ponctuent cet étonnant parcours documentaire, qui nous ensorcelle et éclaire la nature du Malin. Derrière chaque porte qui s’ouvre, il y a les explications et les convictions des intervenants, mais aussi des rires sataniques, des scènes d’exorcisme… Terrifiant ! Mêlant l’histoire et l’imaginaire populaire, Vade retro Satanas ausculte ainsi le diable sous toutes les coutures avec une précision et une innovation admirables.