film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Yere Soroko, en quête d'une vie meilleure
© Corto Pacific
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Anne-Laure de Franssu

IMAGE

Jérôme Collin

SON

Marc Chalosse, Éric Lesachet

MONTAGE

Virginie Véricourt

PRODUCTION / DIFFUSION

Corto Pacific, L' Envol ivoire, RFO, France Ô, Cityzen Télévision, France Ô

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Corto Pacific, La Maison du doc, Musée National de l'Histoire de l'immigration

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

À des milliers de kilomètres, les images de la crise politique qui divise la Côte-d'Ivoire me submergent. Là-bas, j’ai passé mon enfance et longtemps, j’aurais aimé dire : je suis une Ivoirienne, pourtant je suis une Blanche. Ces dernières années, j’y ai aussi rencontré et filmé différentes femmes de mon âge qui vivaient alors dans un foyer de jeunes travailleuses d’Abidjan. Aujourd’hui, certaines d’entre elles ont choisi de quitter le pays et de s’exiler. En partant, elles ont emporté avec elles une partie de mon passé. Un retour me semblait impossible. Ce film est une route que j’emprunte, du sud au nord de la Côte-d’Ivoire, à travers les villes et les lieux que certaines d’entre elles ont quittées. Derrière la vitre de mon propre retour au pays, c’est le récit de nos destins croisés à l’ombre d’une Côte-d’Ivoire en crise.

In thousands of kilometers, the images of the political crisis which divides Ivory Coast submerge me. Over there, I spent my childhood and for a long time, I would have liked saying : I am an Ivorian, even though I am a white. In the last few years, I have met and filmed various women of my age who lived in a young workers-house there in Abidjan. Today, some of them chose to leave the country and to go on exile. By leaving, they took with them a part of my past. A return seemed to me impossible. This film is a road that I took from south to north of Ivory Coast, through cities and places which some of these women departed. Behind the screen of my own return in the country, it is the narrative of our destiny crossed in the shadow of Ivory Coast in crisis.