film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Retour de l'obélisque
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Samson Giorgis

PRODUCTION / DIFFUSION

ETV Éthiopian Television, Yalem Films, Margo Cinéma

PARTICIPATION

Ministère des Affaires étrangères. Fonds Images Afrique

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Margo Cinéma, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Éthiopie, France | 2007 | 64 minutes | DV Cam
  • Un film de Samson Giorgis

Éthiopie, 1937 : l’envahisseur fasciste décide d’emporter une des œuvres architecturales les plus importantes du pays, un Obélisque de 23 mètres de long, vestige d’une civilisation ancestrale, et l’érige à Rome en signe de sa toute puissance. Éthiopie, avril 2005 : sur le bitume du petit aéroport d’Axoum, les Ethiopiens fêtent le retour de l’Obélisque après un long exil forcé. Éthiopien d’origine, j’ai souhaité raconter l’incroyable histoire de ce monument, issu de l’une des dernières grandes civilisations de l’Antiquité. Ce pourrait être l’histoire malheureusement banale des patrimoines pillés par les puissances coloniales au XIXe et XXe siècle. C’est surtout l’histoire d’une mobilisation sans précédent pour le retour de l’Obélisque qui aura été l’occasion pour les Italiens de faire un nécessaire travail de mémoire sur les crimes commis pendant l’époque mussolinienne et pour les Ethiopiens, de prendre conscience de la nécessité et de la difficulté de s’approprier un élément de leur patrimoine, un des plus riches de l’humanité. Le retour de l’obélisque tire un trait sur les pages les plus noires d’une histoire commune et rend possible un nouveau dialogue entre deux peuples dont la mémoire et la culture sont liées par ce passé qui est très peu connus par le grand public

Almost seventy years after the Italian invasion of Ethiopia, the Axum Obelisk - a stele 23 meters high and one of the most important historical monument of Ethiopia-, finally returned to its home country in April 2005. This documentary film focuses on the incredible history of this monument, which is considered since 1980 as world heritage by Unesco. Throughout its story, the film recollects the history of Ethiopia: its relationship to Italy, its fight for independence, and since then, the struggle it has been carrying out for the past 70 years for the handover of this priceless piece of art. It looks at the multiple aspects that this struggle symbolises in terms of cultural identity, international recognition, hope for the future, and what its return means for the collective memory of the Ethiopian people. Axoum is part of the oldest known civilization in sub-Saharan Africa. The Aksumite stele survived in its present location for almost two millenniums. It is part of our earliest civilization where numerous stele, large palaces, temples, churches, man-made water reservoirs and statues stood in Aksumite urban centres. The film also intends to disclose to the public, and beyond, the rich cultural heritage of Ethiopia. This will contribute to showing a different image of this country, which has long suffered and still suffers from a unique and widespread representation in Western media.