film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Lucien Hervé - Concerto en noir et blanc
© KS visions
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Anne Ikhlef

PRODUCTION / DIFFUSION

KS Visions

PARTICIPATION

CNAP (Centre National des Arts Plastiques)

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

KS Visions, Agence du court métrage, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • France | 2007 | 50 minutes | Vidéo
  • Un film de Anne Ikhlef

Du clocher de l'abbaye cistercienne du Thoronet, un enfant lance des photos, celles de l'œuvre photographique de Lucien Hervé, photographe de le Corbusier. Entre les pierres de l'abbaye et le béton brut, ce film retrace la rencontre de Lucien Hervé avec le grand architecte. Ce film est l'autoportrait d'un homme qui est devenu photographe "avec une paire de ciseaux". À travers ses multiples rencontres : Matisse, Cocteau, le petit-fils d'Eiffel, Lucien Hervé traque l'essentiel dans la photo, le "less is more" de l'architecte Mies van der Rohe. Les photos telles des notes de musique noires et blanches tombent du clocher, descendent sur les collines, pénètrent sous les voûtes, surgissent dans les raies de lumière et tombent sur les dalles de pierre de l'abbaye. Si son œuvre apparaît si singulière, c’est que Lucien Hervé est un précurseur, un visionnaire qui sublime l’anecdote pour traiter frontalement la question du mystère de l’esthétique, celle du dialogue entre l’ombre et la lumière. Ce film est un hommage à son fils Daniel Rodolf Hervé