film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Section Enfants sauvages
© Image In Production
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Laurence Doumic

AUTEUR(S)

Éric Tachin

IMAGE

Éric Tachin

SON

Grégoire de Mareuil

MONTAGE

Michèle Le Guernevel

PRODUCTION / DIFFUSION

Image In Production, Cine-on, RTV

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Image In Production, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Les sections d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) accueillent des enfants en situation d’échec scolaire. Dans un collège de La Courneuve, un professeur de français chargé d’une de ces classes, décide d’initier ses élèves au théâtre afin de les aider à sortir d’eux-mêmes et de les ouvrir au monde. Il fait appel à un comédien, également metteur en scène, qui, tout en étant ferme sur le travail et la discipline, tout en comprenant le mal-être des enfants, les séduit et les convainc qu’il y a un au-delà de la cité, qu’ils peuvent réussir, qu’au-delà de la pièce qu’ils montent ensemble, le théâtre leur permettra de s’affirmer, de prendre confiance en eux et de supporter l’insupportable : le regard d’autrui.
Les enfants se prennent au jeu et petit à petit la carapace tombe, les rires fusent, la complicité s’établit, la communauté se soude. Au terme de l’expérience, chacun éprouve un véritable sentiment de délivrance. Si les enfants changent, notre perception aussi se modifie. Découpé en trois actes (l’apprentissage du jeu et de l’improvisation, l’apprentissage du texte, la représentation), le film a aussi pour trame le journal du professeur pendant les répétitions. Section des enfants sauvages est d’abord un film sur le regard. (Yann Lardeau)

Classes of general and adapted teaching (SEGPA) welcome children that are failing at school. In a lower secondary school at La Courneuve in the Paris suburbs, a French teacher in charge of one of these classes decides to initiate his pupils to theatre in order to help them open up their minds and discover the world. He brings in an actor-director who, while remaining firm on work and discipline, understanding the children’s anxiety, seduces them and convinces them that something exists beyond their rundown housing estates, that they can succeed, that beyond the play they are preparing, theatre can help them assert themselves, gain confidence and put up with the unbearable: how other people see them.
The children change, as does our own perception. Presented in three acts (learning how to act and improvise, learning lines, performance), the film also follows the teacher’s diary of the rehearsals. Section des enfants sauvages is first and foremost a film on ways of seeing. (Yann Lardeau)

Distinctions