film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Filières africaines de la prostitution
© Soltis Productions
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Romaric Atchourou, Olivier Enogo

PRODUCTION / DIFFUSION

Planète, Soltis Productions, Planète

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Wide Management , ADAV, La Maison du doc, L' Harmattan TV

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

O. Enogo et R. Atchourou, journalistes franco-camerounais ont enquêté sur les filières africaines de la prostitution. Pendant près d’un an, ils ont rencontré, souvent dans des conditions dangereuses, des victimes et leur entourage, des membres d’associations, des représentants d’institutions (ministère des Affaires étrangères, police...), en Afrique et en Europe du Nord. Résultat, ils nous livrent un documentaire coup de poing : trafic d’êtres humains, mineurs la plupart du temps, filières solidement implantées, institutions peu concernées, associations dépourvues de moyens, États en tirant profit... tel est leur constat implacable, brutal. Le spectateur est saisi lorsqu’il découvre que beaucoup de ces jeunes prostituées ont été vendues par leur propre communauté. Elles n’ont pas le choix, car la sorcellerie s’ajoute à la violence pour les garder dans le "droit chemin". La survie de villages africains en dépend souvent. Parfois, ce sont les mères dans leur appartement qui prostituent leurs enfants, négocient la virginité de leurs filles... D’ailleurs, un proxénète sur trois est... une femme ! Cette réalité insupportable est la même à Berlin, Londres, Madrid, Bruxelles, Rome, New York ou Toronto... Une situation que dénonce l’ONU, impuissant. Le spectateur sera bouleversé par "Les Filières africaines de la prostitution"

O. Enogo and R. Atchourou, journalists of French Cameroonian origin, inquired into African prostitution networks in Western countries. During the course of a year, they met, often in dangerous conditions, victims and their families, members of associations, representatives of institutions (Ministry for Foreign Affairs, police...), in Africa and Northern Europe. The result reveals a terrible reality: a traffic in human beings, girls (and boys) who most of the time are minors, firmly established channels, institutions turning a blind eye, associations without means, States profiting from the exploitation... Worst of all is, that their own communities sold many of these young people to prostitution. They have no choice, because sorcery is added to violence to keep them on the "right track". The survival of African villages often depends on it. Sometimes, the African mothers living in Europe themselves prostitute their children and negotiate the virginity of their daughters... One procurer out of three is... a woman! This unbearable reality is the same in Berlin, London, Madrid, Brussels, Rome, New York or Toronto... A situation, that has caused alarm in the UN. The African Channels of Prostitution will upset the audience

Distinctions