film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Graine de jazz
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Stéphane Ghez

PRODUCTION / DIFFUSION

Les Films Jack Fébus, TV5 Monde

PARTICIPATION

Sacem

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Les Films Jack Fébus, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

En Afrique, terre de tradition orale, on dit qu’un vieux qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle ; je tente aujourd’hui de sauver ces quelques pages de l’incendie du temps. Ce film est un outil de mémoire d’une histoire en péril d’oubli : celle du débarquement du jazz en Afrique dans les années 40, ce moment unique où les Africains ont découvert une musique à la fois tellement nouvelle et incroyablement familière. De ces années pendant lesquelles jazz et Afrique se sont pour la première fois rencontrés, il n’existe aucun écrit, quelques rares enregistrements, des photos jaunies et, surtout, la parole de témoins vieillissants. Ils sont sénégalais, musiciens, ils avaient 20 ans dans les années 40 et se sont enflammés pour cette musique. J’ai recueilli leur parole et suis parti à la recherche de tout indice permettant de retracer une page ignorée de l’histoire africaine du jazz.

In Africa, land of oral tradition, it is said that when an elderly person dies, a library burns; I try today to save these few pages from the fire of time. This film is a memory tool of a story that is about to be forgotten: the story of the jazz landing in Africa in the 40’s, this unique moment when African discovered a new and at the same time so familiar music. From these years during which jazz and Africa first met, there is no piece of writing, few recordings, yellowed pictures and, above all, the word of ageing witnesses. There are Senegalese, musicians, there were 20 years old in the 40’s and have burnt for this music. I have collected their words and gone to look for any sign allowing me to recount an unknown page of the African history of Jazz.