film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Jimi plays Monterey
© Pennebaker Hegedus Films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Chris Hegedus, Donn Alan Pennebaker

PRODUCTION / DIFFUSION

Pennebaker Hegedus Films

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Balfour Services Ltd., Pennebaker Hegedus Films, ADAV

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

En 1967, The Jimi Hendrix Experience a acquis un statut de star en Angleterre, mais reste complètement inconnu aux États-Unis.
C’est Paul McCartney, l’un des instigateurs du Monterey Pop Festival, qui, cette année-là, décide d’inviter l’Experience. Le 16 juin, le groupe arrive à Monterey. Hendrix se rend compte alors qu’il a oublié sa Fender, customisée pour le concert. On lui trouve une guitare de rechange, mais la couleur ne lui plaît pas. Il décide de la repeindre avec une laque spéciale et inflammable. Killing floor”, “Rock Me baby, Hey Joe,Can You See Me... Un immortel moment de rock ’n’ roll, ponctué par une insolente reprise de “Like a Rolling Stone” de Dylan, bien plus électrique qu’à l’accoutumée.
La performance s’achève avec un “Wild Thing” fracassant, au terme duquel Hendrix met le feu à sa guitare. En quarante minutes, il est entré dans la légende. Et cette année-là, à Monterey, les figures emblématiques du cinéma direct américain se relaient à la caméra : Pennebaker – qui signait en 1967, avec "Don’t Look Back", un splendide portrait de Dylan –,Leacock, Maysles, pour des images superbes et explosives, ponctuées d’impressionnants contrechamps sur le public

In 1967, Jimi Hendrix’s electrifying performance at the Monterey Pop Festival launched his musical career in the States. This film showcases Hendrix’s complete festival performance with archival footage of his debut in the U.K. with his new band The Jimi Hendrix Experience.