film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
En France
© Dublin Films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Benjamin Serero

IMAGE

Benjamin Serero

MONTAGE

Benjamin Serero

PRODUCTION / DIFFUSION

Dublin Films

PARTICIPATION

Rectorat de Paris

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Dublin Films, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Court-métrage réalisé par une classe dans un lycée professionnel, En France nous montre par le menu combien les photos d’identité, les passeports, a fortiori les tests ADN, constituent un processus d’identification par négation des personnes.
Le principe de ce film est simple : une table sur laquelle sont posés quelques objets auxquels tiennent les élèves, des photos en noir et blanc ou couleurs, anciennes ou récentes, de parents, d’amis, de fêtes familiales, de la première voiture, un cahier mêlant écrits, photos, dessins, cartes et lettres de proches, des dessins inspirés de la calligraphie, un carnet scolaire, le contenu d’un sac à main, une brosse à cheveux, un petit miroir, un stick, un passeport, des plans d’une maison au pays, d’un appartement ici, etc. - des objets disparates riches d’une histoire intime, parfois dramatique, déposée en eux et qu’ils dissimulent tout en la perpétuant.
Tous ces enfants sont issus de l’immigration, mais le monde qu’ils portent en eux n’est pas géographique, ce n’est pas davantage le produit d’une double culture, c’est une coquille fragile de souvenirs qu’ils habitent et qui les relie au monde. (Yann Lardeau)

A short film made by a class from a vocational high school, En France sets out the menu, should it be necessary, of the extent to which ID photos, passports, and a fortiori DNA tests, are a form of identification through negation of the individuals.
The idea behind the film is simple: a table laid out with the pupils’ treasured objects ... recent or not so recent photos, in colour or black and white, of parents, friends, family celebrations, a first car, a notebook with texts, photos, drawings, postcards, letters from dear ones, drawings inspired by calligraphy, a school report book, the contents of a handbag, a hairbrush, a small mirror, makeup, a passport, plans of a house in the home country, a flat here, etc.
A medley of objects reflecting a rich personal, and sometimes dramatic, history, deposited inside them and which they hide away while carrying it on.
These children are all from immigrant backgrounds, but their world within is not geographical, neither is it the result of a double culture; it is a fragile shell of memories, which they inhabit and which links them to the world. (Yann Lardeau)

Distinctions