film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Marc Recha, un arbre catalan
© Aligal Production
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Aligal Production

  • Visionner sur

    Vimeo On Demand

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus
  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture
  • Film disponible à l'Adav, catalogue réservé aux établissements éducatifs et culturels.
    En savoir plus
  • Ce film est préservé et consultable à la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque de recherche, sur accréditation).
    Plus d'informations sur le dépôt légal

Marc Recha est un réalisateur profondément libre, comme un cheval fou. Il déteste la ville, la fuit. La rencontre se fera chez lui, dans son petit village de Collsuspina, entre Barcelone et la frontière des Pyrénées.
Et cette promenade nous amènera, au-delà de son histoire personnelle, à évoquer la Catalogne, les grands souffles libertaires qui l’ont traversée, l’évolution du paysage, l’abandon des cultures, le tourisme et la spéculation. On évoquera la frontière, celle qui se dessine à l’horizon avec ses lignes de crêtes enneigées que traversaient les réfugiés politiques républicains fuyant le franquisme. Et puis les autres frontières, pas celles qui séparent les pays, mais les gens, les frontières de la pensée, du cinéma, du réel et de la fiction.

"Marc Recha, un arbre catalan est avant tout une promenade dans les paysages qui ont inspiré le cinéaste. Ainsi libéré du classique face-à-face de l’interview, Marc Recha et Laurent Billard marchent côte à côte et nous font peu à peu entrer avec eux dans un autre temps, un rythme proche de celui de L’Arbre aux cerises (1998) ou de Pau et son frère (2000), dont les extraits complètent la parole du cinéaste.
Chevelure grisonnante et vêtements noirs, Marc Recha arpente cette campagne catalane qui lui est chère, où il est né en 1970. Dans un français parfait, il dit son amour pour cette terre apatride et son désir de cinéma libre. Dans Jours d’août (2005), il part à l'aventure avec son propre frère et semble improviser autour de leur rapport ; cette impression de liberté vient d’un scénario pourtant bel et bien écrit. C’est la complicité que le cinéaste crée avec ses collaborateurs – comme ici avec Laurent Billard – qui donne à ses films cette proximité rare. Son sujet, c’est l’humain. Il trouve ainsi à chaque film de nouvelles façons de l’explorer, de donner à voir l’intériorité des personnages – par les silences et la musique par exemple. Sa méthode repose sur une adéquation avec la nature : il éloigne ses comédiens de la ville pour les confronter à de majestueux paysages et à une nouvelle façon d’être. Dans la vie, sa quête de solitude constitue le fondement de son œuvre."
(Martin Drouot)