film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Tchad, le lac perdu
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Morad Aït Habbouche, Hervé Corbière

PRODUCTION / DIFFUSION

France 5, Antipode, France 5

PARTICIPATION

CNC, Région Aquitaine

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Marathon International

ISAN : ISAN 0000-0002-3C08-0002-A-0000-0000-7
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Alourdie par ses passagers, la pirogue de bois frotte sur le fond de l’eau. Avec énergie, le piroguier aidé de quelques villageois, les pieds dans la vase, s’arc-boute pour pousser le bateau. Enfin, après plusieurs tentatives, l’embarcation bouge. Et vogue la galère sur cette vaste mare, peuplée de plantes aquatiques, de fleurs jaunes et violettes. Au bout d’un long passage bordé d’herbes et de branches de canne à sucre s’ouvre une large et paisible étendue d’eau. Bienvenue sur le lac Tchad. Le problème est qu'en quelques dizaines d'années, la surface du lac s'est considérablement réduite. Les habitants sont obligés de déménager pour suivre l'eau et ses poissons. Toujours plus nombreux sont ceux qui exploitent les ressources du lac qui disparaissent peu à peu. Des villages désertés aux villages surpeuplés, nous voyons que l'assèchement du lac est une calamité pour certains et une bénédiction pour d'autres. Mais la disparition de la plus grande source d'eau potable de la région, ne semble préoccuper personne..

The wooden pirogue, made heavier by its passengers, rubs the bottom of the water. Feet in the mud, the energetic boatman, with the help of a few village people, pushes the boat. After several attempts, the boat gets moving. Then the sailing begins on the large pond strewn with water plants and yellow and purple flowers. A large and peaceful stretch of water opens up after a long passage between expanses of grass and cane. Welcome on Lake Chad. The point is that, over a few dozen years, the water area has shrunk significantly. Local people have to move in order to follow both water and fish. More and more people live on the lake’s disappearing resources. From deserted villages to overcrowded ones, we see that the drying out of the lake is a disaster for some and a blessing for others. But losing the largest source of drinking water in the region doesn’t seem to worry anyone...