film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Pain et le Lait
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Carim Azeddine, Xavier de La Vega

PRODUCTION / DIFFUSION

Ekla Production

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Ekla Production, La Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0005-1BED-0000-6-0000-0000-J
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

José, Abel et Jesús étaient encore bien jeunes lorsque leur mère est partie pour les États-Unis. Partie pour ne plus revenir. Avec le temps, les envois et les communications se sont espacés, la distance s’est creusée. Quelques années plus tard, les trois frères ont, les uns après les autres, quitté le Nayarit de leur enfance et entrepris le voyage vers le Nord. La frontière a interrompu leur marche et ils ont bien cru qu’ils feraient leur vie dans les zones industrielles qui bordent le grand marché américain. C’est finalement en ordre dispersé qu’ils ont rejoint à leur tour l’Amérique des clandestins. Ils résident aujourd’hui à quelques dizaines de miles de leur mère. La frontière, de plus en plus difficile à franchir, s’est refermée derrière eux. Malgré les amis restés de l’autre côté, malgré leur sœur restée au pays, malgré tous les souvenirs, il n’y avait alors plus moyen de faire marche arrière.

José, Abel and Jesús were still very young as their mother left to go to the United States. She left and came back no more. As time passed, the parcels and the calls became more infrequent, and the distance between them bigger. A few years later, the three brothers left one after the other their childhood Mexico to begin their own journey to the North. The border blocked their path and they almost thought they would live their lives in the industrial zones that grow at the margins of the big American market. Finally, they all reached the America of the undocumented. They now live a few tens of miles away from their mother’s home. In "One step forward, one step back", a documentary road movie, the three brothers tell their story, from their home south to the backroom of the American dream through the industrial miracle of the border. It is an epic poem through the Mexican-American space, but also a silent questioning on the reasons why their family was torn apart. What could have led this mother to forget her children