film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Higelin en chemin
Higelin, the Street Artist
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Romain Goupil

PRODUCTION / DIFFUSION

France 3, Les Poissons volants, EMI Music Publishing France

PARTICIPATION

Angoa-Agicoa, CNC, Procirep, Sacem, Société des producteurs

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Les Poissons volants

ISAN : ISAN 0000-0001-CFB8-0000-D-0000-0000-Z
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Le parcours de Jacques Higelin est à la fois atypique et exemplaire. Dans un métier qui fait la part belle au disque, Higelin est en effet l’un des rares artistes de sa génération qui a délibérément construit son succès par la scène. Alors qu’il a commencé dès la fin des années 50 un parcours de comédien qui l’amènera à collaborer à plus d’une vingtaine de films pour le cinéma et la télévision, avec Jean Becker, Yves Robert, Gérard Pirès, Jacques Doillon, il ne s’installe pas plus dans une carrière au cinéma qu’il ne le fait en musique. Insaisissable, touche à tout, Jacques privilégie les rôles dans lesquels il met Higelin en scène autant qu’il est dirigé, campant notamment, dans "La Bande du Rex" réalisé en 1980 par Jean-Henri Meunier, un certain Frankie Megalo, projectionniste rocker "électrisant". Pour retracer le cheminement de Jacques Higelin depuis les débuts au cabaret rive gauche avec Rufus et Brigitte Fontaine – complice depuis toujours et, s’il devait en avoir un, alter ego en musique – jusqu’à un dernier album et une tournée qui scellent une fois de plus, en 2006 et 2007, les retrouvailles avec un public fidèle, il fallait un réalisateur qui puisse renouer les fils d’une histoire actuelle autant qu’ancienne, éclairer la part d’ombre et déjouer le mythe, mais aussi témoigner de la force du lien de proximité que nous croyons tous pouvoir revendiquer dès qu’il est question de Jacques Higelin. Romain Goupil connaît Jacques Higelin depuis toujours ou presque, puisque ce dernier a été son baby-sitter. Des moments passés ensemble à cette époque, Jacques jouant avec Romain et ses sœurs plus qu’il ne les gardait, subsiste non seulement l’amitié qui a rendu possible la réalisation de ce portrait, mais aussi quelques archives où l’un apparaît sur les premiers films bricolés par l’autre

After eight years away, Higelin is back, with his energy of the 80s. Romain Goupil is his childhood friend, and for a long time, this film was in their heads. Higelin is a strange artiste, who nevertheless always empathises with the people around him, among people before and after the show. Romain Goupil accompanies Higelin at work and at play, during his new album tour. Collective and private archives, and extracts from films in which he acts, enrich this personal portrait of a man of multiple musical talents, who is also hell-bent on provocation.