film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Ninki Nanka, le Prince de Colobane
© Mbokki Mbaar productions
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Laurence Gavron

IMAGE

Bara Diokhane

SON

Ndiouga Moctar Ba

PRODUCTION / DIFFUSION

Eldorado films, Channel 4, TV5

PARTICIPATION

Ministère de la Coopération et du Développement

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Mbokki Mbaar productions, 10 Francs

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

En avril-mai 1991, Djibril Diop Mambéty tourne enfin son second long-métrage : "Hyènes" dont il rêve depuis des années, adaptation libre, lyrique et africaine de la pièce de Friedrich Dürrenmatt "La visite de la vieille dame". "Ninki Nanka, Le Prince de Colobane" est une sorte de making of qui n'en est pas un, qui se refuse de l'être, ayant choisi ce tournage comme prétexte pour tenter de cerner au plus près, autant que faire se pouvait, le personnage de Djibril Diop Mambéty. Acteur, auteur, cinéaste, poète génial et maudit, voyou et clairvoyant, charmeur au grand cœur, parfois cassant pour qui le courtisait trop, Djibril aimait avant tout les gueux, ces pauvres gens dont Dakar est rempli : ses amis, ses confidents, ses compagnons de déambulations souvent nocturnes et arrosées. Profitant de son offre de suivre et de filmer son tournage, nous avons essayé de faire glisser le making of vers un portrait, de partir à la recherche, à travers ce film dont il est l'auteur et le réalisateur, et dans lequel il joue, du véritable Djibril ou du moins des différentes facettes de cet homme au grand cœur, à l'esprit créateur vagabondant sans cesse entre différentes cultures, diverses planètes, des chemins qui se croisent sans pour autant se ressembler. Sorte de pari impossible car il existe peu de personnages aussi malins, retords, alambiqués, manipulateurs, nous avons cependant voulu évoquer son passé, sa famille et son enfance, ses amis, ses influences, son parcours