film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
La terre fleurira
© CCPPO
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    Ciné-Archives

  • Ciné-Archives gère le fonds audiovisuel du Parti communiste français et du mouvement ouvrier et démocratique. L'association a pour mission la conservation et la promotion de ces archives.
  • Créé en 1988 pour constituer la mémoire audiovisuelle de Paris, le Forum des images célèbre depuis le cinéma sous toutes ses formes : fictions, documentaires, animation, longs et courts métrages, séries télévisées, films sur ordinateurs…
    En savoir plus
  • Ce film est préservé et consultable à la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque de recherche, sur accréditation).
    Plus d'informations sur le dépôt légal
  • France | 1954 | 63 minutes | 35 mm
  • Un film de Henry Aisner

Évocation fictionnelle du rôle et de l'histoire de l'Humanité à l'occasion de son cinquantième anniversaire. Après une allocution de Marcel Cachin, le film se présente comme une fiction composée de trois histoires "exemplaires", avant, pendant et après la guerre 39-45.
La première histoire, située dans un immeuble et un atelier parisien se déroule avant le Front populaire, en pleine crise économique. Elle met en scène un ouvrier qui acquiert une conscience politique sous la double influence d'une grève et d'un voisin marseillais militant communiste (joué par Paul Préboist). La seconde histoire décrit la naissance du militantisme d'un marin pêcheur reprenant le flambeau de la diffusion clandestine de l'Humanité des mains d'un cheminot exécuté par les allemands. Le dernier volet de La terre fleurira narre, de manière épique, la mobilisation de tout un village contre l'implantation d'une base militaire de l'OTAN dont la direction aurait été confiée à un général allemand, responsable de l'exécution d'un jeune résistant. Le village, emmené par la vieille mère du jeune patriote, triomphera des bulldozers.
La terre fleurira, s'achève par les plans d'un bal à la Fête de l'Humanité de 1954, en présence d'Henri Martin, tout juste libéré.
Réalisé par Henri Aisner et un groupe de cinéastes communistes La terre fleurira, remarquablement écrit et construit, présente de nombreuses qualités techniques et esthétiques.