film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Les Trois Dernières Sonates de Franz Schubert
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Devant la verrière d'un atelier, dans la clarté changeante du soleil d'hiver, un piano et... Alfred Brendel qui livre les fruits de ses recherches, de ses réflexions et surtout de son extrême sensibilité à propos des trois dernières sonates de Schubert. La réalisation sobre de Chantal Akerman recueille ce mystère, ce charme schubertien mêlé de désespoir que Brendel semble si bien connaître. Après avoir joué le premier mouvement de la "Sonate en ut mineur" dont Akerman souligne la structure musicale (ABA) avec deux plans fixes, Alfred Brendel répond aux questions de Mildred Clary. Il évoque les différences entre Schubert et les classiques, aussi bien dans l'utilisation des motifs que dans la conception de la forme, ou les rapports du jeune compositeur avec Beethoven face à qui il sut garder indépendance et originalité, ce que ses contemporains ne comprirent pas. Brendel, toujours à fleur de peau, joue, explique, puis replonge à nouveau dans la musique. L'érudition, le souci du détail n'entravent en rien la sensibilité musicale ; au contraire, Brendel rend parfaitement cette "errance romantique" de Schubert et joue sa musique comme il la décrit, comme "un promeneur au bord du précipice"

"When Chantal Akerman films music, there is always another story. Far from standardised visual recording, the filmmaker and her accomplice, the cellist Sonia Wieder-Atherton allow us to discover a fine moment of contemporary music." (Michel Follin)

Thématique