film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Michel Ange révélé
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Fabrizio Ruggirello

IMAGE

Valerio Azzali, Cédric Derlyn

SON

Alessio Costantino, Patrick Mauroy

MONTAGE

Dora Soltani

PRODUCTION / DIFFUSION

La Compagnie des Taxi-Brousse, DocLab, France 5

PARTICIPATION

CNC, Procirep

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

ADAV

ISAN : ISAN 0000-0001-FE9C-0000-J-0000-0000-H
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Jusqu’à aujourd’hui, Michel-Ange, le peintre de la Chapelle Sixtine, le sculpteur du David et de la Pietà, l’architecte du dôme de Saint-Pierre, était le symbole de l’artiste qui a dédié son génie à la gloire de l’Église Catholique Romaine. Lorsqu’en 2001, Antonio Forcellino est choisi pour la rénovation de la tombe du pape Jules II, il va, comme tout bon restaurateur d’art s’attacher à comprendre le monument. Cette œuvre de Michel-Ange a une histoire longue et tourmentée. À force de transformations successives, il faudra quarante années pour l’édifier. Et la saga de cette tombe raconte un chapitre obscur de la vie de Michel-Ange, que l’Église et l’artiste ont cherché à dissimuler pendant plus de quatre siècles. Seul contre tous, Forcellino a relu avec un œil nouveau l’œuvre du maître, les descriptions qui en sont faites et le contexte dans lequel il a travaillé. Nous le suivons dans sa rencontre avec celui que l’on appelle le "divin artiste", et avec l’aide de spécialistes de l’art, nous découvrons à l’aide de reconstitutions, ce milieu de la Renaissance en permanente recherche d’un monde nouveau. Au terme de son enquête, Forcellino se trouve face à une révélation qui le stupéfie : Michel-Ange fut soupçonné d’hérésie. Mêlé aux conflits religieux de la réforme et de la contre-réforme, il aurait marqué ses travaux du sceau des idées nouvelles. Il aurait laissé les traces de ses doutes jusqu’au plus près du cœur de l’Eglise, au sein même du Vatican..