film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Une femme, une famille (Pékin)
© Capi films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens

PRODUCTION / DIFFUSION

Capi Films, INA - Institut National de l'Audiovisuel

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Tamasa Distribution, BnF - Bibliothèque Nationale de France, ARTE Éditions, ARTE VOD

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Kao Chou Lan, trente ans, est ouvrière soudeuse dans l’usine de locomotive “7 février”. Par commodité, la semaine elle loge en banlieue chez son frère.
Le week-end, elle rentre chez elle à Pékin où elle retrouve son mari et sa petite fille.
Chez son frère, pendant que la famille est rassemblée pour préparer les raviolis, la mère très âgée raconte la vie miséreuse avant la révolution et en particulier l’asservissement des femmes.
Durant le repas, le frère explique que la cour commune rassemble régulièrement les voisins, qu’on s’y dispute parfois mais qu’elle crée surtout de la solidarité. De retour à Pékin, Kao Chou Lan et sa petite famille se rendent au parc. Là, elle parle du mariage, de l’amour, de l’éducation des enfants, de la condition des femmes.
À l’usine, ses collègues évoquent son évolution depuis son arrivée à l’âge de 16 ans jusqu’à la Révolution culturelle où elle est devenue vice-présidente du syndicat.
Outre l’élévation du niveau de conscience des ouvriers, son travail de cadre syndical concerne tout ce qui est lié à la vie dans l’usine : la cantine, la crèche, la construction de logements pour les ouvriers.
Pour éviter le gaspillage et la pollution, les anciens matériaux sont recyclés, les retombées de poussières des cheminées sont limitées et récupérées pour servir de combustible pour les foyers des ouvriers.