film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Le Village de pêcheurs (Da Yu Dao)
© Capi films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Joris Ivens, Marceline Loridan-Ivens

PRODUCTION / DIFFUSION

Capi Films, INA - Institut National de l'Audiovisuel

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Tamasa Distribution, BnF - Bibliothèque Nationale de France, ARTE Éditions, ARTE VOD

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

La vie et l’organisation de Da-Yu-Dao, village de pêcheurs de la province du Shantoung, sont relatés et expliqués à travers des exemples et des témoignages.
Le village compte 5 500 habitants et 263 bateaux, propriété collective de la brigade. Depuis la Révolution culturelle, les pêcheurs sont payés selon un système de “points-travail” qu’ils déterminent eux-mêmes. L’équipe de pêcheurs “du 8 mars”, quasiment entièrement constituée de femmes, fait l’admiration du village.
M. Pi, président du comité révolutionnaire du village, touche le même salaire qu’un pêcheur et consulte la population avant toute prise de décision. Pour le bien-être de tous, des crèches, des jardins d’enfants, des salles de lecture et un terrain de sport ont été construits. Au dispensaire, le médecin est au service de tous. Il est secondé par les “médecins aux pieds nus” formés aux rudiments de la médecine. Quatre femmes, chargées de la propagande du planning familial, expliquent que la contraception et l’avortement sont gratuits.
Depuis 1966, la culture des algues comestibles a été développée ; l’école a son propre champ dont les bénéfices financent les fournitures scolaires. Un vieux capitaine de bateau exprime sa perplexité et son incompréhension face aux changements apportés par la Révolution Culturelle. Après discussion, les pêcheurs du “groupe 22” décident de suivre la proposition du comité révolutionnaire de la brigade et d’aller pêcher en haute mer.