film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Mémoire blanche
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

François Gauducheau

PRODUCTION / DIFFUSION

Planète, Poischiche Films, GF production, TV 10 Angers

PARTICIPATION

CNC, Département de la Loire-Atlantique, Procirep, Région Pays de la Loire, Ville de Nantes

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Poischiche Films, ADAV, La Maison du doc

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

1848-1998. Il y a 150 ans, la France votait l'abolition de l'esclavage, mettant fin à trois siècles de traite négrière transatlantique.
Nantes fut, parmi les ports européens, un de ceux qui s'enrichirent le plus de cet odieux commerce. La ville conserve les écrits de ses armateurs, négociants, capitaines, gérants de plantation.
Terribles dans leur banalité, ces textes forment la matière sonore du film Mémoire blanche et nous font vivre de l'intérieur un voyage du commerce triangulaire.
Du quai de la Fosse à Nantes aux plages de Ouidah au Bénin, puis à la baie du Cap en Haïti, ce documentaire évoque le passé à partir de trois lieux autrefois étonnamment proches et qui aujourd'hui s'ignorent...

1848-1998. One hundred and fifty years ago, France voted the abolition of slavery, putting an end to three centuries of slave trade accross the Atlantic Ocean.
Of all European ports, Nantes was one of those which prospered most trough this shameful trade. The town still has the archives of its ship owners, traders, captains and plantation managers.
These documents, which are so terribly banal, make up the sound material of the film White Memory, and give us an insider's view of a triangular trade circuit.
From the Quai de la Fosse in Nantes to the beaches in Ouidah, Benin, and on to Cape Bay in Haiti, this documentary film revives the past through three locations which were once so close, and now turn their back on each other...