film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Below Sea Level
Sous le niveau de la mer
© 21 One Productions
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Gianfranco Rosi

IMAGE

Gianfranco Rosi

SON

Gianfranco Rosi

MONTAGE

Jacopo Quadri

PRODUCTION / DIFFUSION

21 One Productions

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Doc & Film International, ADAV, Éditions Montparnasse

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Italie, États-Unis | 2008 | 115 minutes | 35 mm
  • Un film de Gianfranco Rosi

"À 190 miles au sud-est de Los Angeles et 120 pieds en dessous du niveau de la mer, près de Salton Sea, en plein désert, sur le site désaffecté d’une ancienne base militaire et à proximité d’un centre de tirs aériens, s’étend Slab City, vaste camp de caravanes, de tentes, de mobil homes, d’autobus déglingués, de pick-up et de quelques cabanes. Là, vit une communauté de marginaux sans eau ni électricité, c’est-à-dire sans police ni gouvernement. Ces hommes et ces femmes sont venus chercher dans le désert une paix intérieure que la société leur refusait. Ils n’y sont pas venus en quête d’un autre monde, mais du désert lui-même. La solitude est le terme de leur voyage. The Doctor, Cindy, Insane Wayne, Water Guy, Bulletproof, les personnages du film de Gianfranco Rosi n’ont pas de noms, juste des surnoms. Si le nom renvoie chacun à une histoire familiale et sociale avec laquelle il est en rupture, le surnom fait table rase de ce passé. Mais il suffit de quelques photos, d’un portable, d’un mot malheureux, pour que, par bribes, entre beaucoup de silences, quelques verres, quelques morceaux de guitare et de poésie, ce passé enfoui ressurgisse, que la douleur afflue de nouveau. Du coup, l’image de Slab City s’inverse. Ce n’est plus un monde en rupture avec le nôtre, mais une image ultime de notre monde, l’image de sa fin, tel qu’il abandonne chacun à soi-même, dans une décharge au cœur d’une nature devenue désert, sous le contrôle permanent d’engins militaires volants." (Yann Lardeau, Cinéma du réel 2009)

190 miles south-east of Los Angeles and 120 feet below sea level, near Salton Sea, in the middle of the desert, on an abandoned army base next to a Air Force bombing practice range, lies the sprawl of Slab City, an immense camp of caravans, tents, mobile homes, dilapidated buses, pick-up trucks and a few shacks. This is the home of social misfits with no water or electricity supply, or in other words no police or government. These men and women came to the desert to find the inner peace that society refused them. They did not come in search of another world, but of the desert itself. Solitude is at the end of their journey. But it only needs a few photos, a cell phone, an out-of-place word, for the buried past to well up again, and the pain to flow back once more.

Distinctions