film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
De Dieppe à Dieppe - Journal de voyage d'un photographe
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus
  • France | 2009 | 52 minutes | Beta numérique
  • Un film de Benoît Sourty

Depuis 30 ans qu’il vit à Dieppe, le photographe Régis Houlet s’intéresse dans son travail autant aux habitants de sa ville qu’à son histoire. Celle-ci est notamment marquée par la journée du 19 aout 1942 qui a vu les troupes canadiennes débarquer sur les plages de Dieppe. Cet événement qui s’avérera une catastrophe humaine, 1000 soldats canadiens étant tués en quelques heures, va scellé très fortement une amitié entre la Normandie et le Canada, au point qu’une ville au Nouveau Brunswick ( dans le Sud Ouest canadien) décide en 1952 de s’appeler Dieppe. À l’occasion d’une commémoration du débarquement, Régis Houlet photographie des vétérans Canadiens venus se recueillir au cimetière de Dieppe en Normandie. C’est le point de départ de son interrogation de photographe : il décide partir à Dieppe au Canada afin de voir en quoi cette ville fait, elle aussi, partie de son histoire. Sa découverte de Dieppe au Canada va le confronter à un style de ville qu’il n’a pas l’habitude de photographier mais elle va surtout mettre en évidence une histoire bien plus ancienne que celle de 1942, une histoire qui remonte à l’installation des premiers Français en terre canadienne au quinzième siècle. Plus qu’un simple voyage de découverte d’un lieu inconnu, son errance dans les rues de cette ville cousine devient alors un voyage dans le temps

Living in Dieppe for 30 years, Régis Houlet a photographer, is interested as much in the inhabitants as in the history of the city. History being highlighted by the landing of the Canadian Forces on the beaches of Dieppe, August 19th, 1942. In this dramatic event, 1000 Canadian Soldiers were killed within a few hours; creating a strong friendship between Normandy and Canada to such a degree that a town of the New Brunswick district (South West of Canada) decided in 1952 to be named Dieppe. During one commemoration of the landing, Régis Houlet took photos of Canadian veterans who came to meet at the Dieppe cemetery in Normandy. This was the starting point of his investigation as a photographer. He then decided to go to Dieppe in Canada where he discovered a much older history than the one of 1942, e.g. the first French people’s settlement in Canada during the 15th century. Wandering around the streets of this brother-town became a trip through the past.