film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Afrique, je te plumerai
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Distributeur(s) :

    Les Films du Raphia

  • Film appartenant au catalogue national de films documentaires pour les bibliothèques publiques de la Bpi, en prêt et consultation gratuits dans les bibliothèques de ce réseau.
  • Film disponible à l'Adav, catalogue réservé aux établissements éducatifs et culturels.
    En savoir plus

1991, une trentaine d’années après les indépendances en Afrique, quelques mois après la chute du mur de Berlin et l’effondrement du bloc communiste, de jeunes Africains, au péril de leur vie, descendent dans la rue pour réclamer la démocratie et de meilleures conditions de vie. Le choc entre les jeunes et les forces de l’ordre est terrible. C’est dans ce contexte que la violence s’est imposée dans ce film qui avait pour thème la transmission par l’écrit de l’histoire au Cameroun. Par une juxtaposition d’images d’origines diverses (images du présent, archives coloniales, interviews, reconstitutions), s’établit un va et vient entre le passé et le présent par lequel se révèle le sens du film ; avec ironie, "Afrique, je te plumerai" met en évidence les diverses relations de cause à effet entre la violence coloniale d’hier et les vicissitudes du présent. "Afrique, je te plumerai" est une contribution d’un Africain à la réflexion sur les moyens de sortir l’Afrique du marasme actuel, à partir d’un état des lieux de l’écrit au Cameroun, instrument de domination tout autant qu’enjeu de liberté. En effet par le prisme de l’écrit (journalisme, création littéraire, édition) se révèlent les fondamentales contradictions sociales du présent. De surcroît, le choix de ce thème autorise une plongée dans l’histoire mouvementée du Cameroun, le seul pays africain qui ait connu trois colonisations européennes : allemande puis simultanément française et anglaise

Thirty years after Africa's wave of independences in 1960, the end of the cold war and the dramatic political changes taking place around the world, inspire a generation of young Africans to take the streets and challenge the one-party state and its attendant nepotism, corruption and economic failure. In a daring free style construction, the film mixes past and present, establishing a cause and effect between yesterday's colonial experience and today's violence and corruption.