film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Un monde presque parfait
© 24 Images Vidéogram productions
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Pierre Guicheney

IMAGE

Gérard Sergent

SON

Alain Philippon

MONTAGE

Alexandra Vergnault

PRODUCTION / DIFFUSION

24 Images, Canal 8 (Le Mans), TV 10 Angers, France 3 Ouest

PARTICIPATION

CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

24 Images

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

En 1882, la fonderie Chappée s’installe à Port-Brillet sur un site de forges créé au XVIIe siècle. Comme à Antoigné, dans la Sarthe, où ils possèdent une autre fonderie, les patrons édifient autour de l’usine "un monde presque parfait", celui des cités ouvrières et du paternalisme en vogue à l’époque. L’ouvrier et sa famille y sont un rouage au service d’une organisation régentée dans ses moindres détails. Quatre générations ont passé, l’utopie quelque peu totalitaire rêvée par Armand Chappée a fait long feu ; Antoigné a fermé ses portes en 1985, mais, bon an, mal an, la fonte continue de couler à Port-Brillet. Bernard Houel, ancien leader syndical qui a participé à toutes les luttes pour la sauvegarde de l’usine et de ses emplois s’est fait l’historien et le conservateur de l’épopée ouvrière. Bernard est toujours employé à l’usine. Avec quelques-uns de ses camarades aujourd’hui à la retraite, il assume, dans ce film comme dans la réalité, le rôle de guide au cœur de la mémoire des lieux et des hommes