film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
La Deuxième Vie de Betty
© Crescendo films
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Rosette Ndikinama vit au Burundi, un petit pays de la région des Grands Lacs dont l’histoire récente est une longue succession de conflits armés et de massacres envers les civils. Au prix de mille sacrifices, Rosette est parvenue à envoyer ses cinq enfants en France, un par un, pour qu’ils survivent aux camps de réfugiés, à la guerre civile, aux persécutions faites aux Tutsis. C’était il y a dix ans... Pour Béatrice, Edwige, Janine, Nema et Loraine, une autre histoire de survie commençait : celle de l’intégration, du lent apprentissage d’un pays et de ses codes, la confrontation à une politique d’immigration de plus en plus sélective. Aujourd’hui, les années terribles sont passées. Béatrice, la fille aînée est enjouée. Elle travaille comme aide-soignante dans une maison de retraite. Elle veille sur sa petite sœur Loraine. Son frère Nema et ses deux sœurs Janine et Edwige construisent pas à pas une nouvelle vie dans cette nouvelle patrie. Béatrice s’est fiancée au printemps 2007 à un jeune Français, Grégory. Elle n’a jamais voulu retourner au Burundi "pays malade, pays des fous" selon ses propres termes. Grégory, lui, souhaite réconcilier "Betty" avec son passé, avec son pays. Il lui propose de célébrer leur mariage au Burundi. Le mariage sera célébré à Bujumbura le 17 juin 2008. Le frère et les sœurs de Betty feront le voyage. La famille de Grégory aussi. En attendant le retour de ses enfants, après dix ans de séparation, Rosette se remémore les circonstances dramatiques du départ de chacun d’entre eux. Elle aimerait apprivoiser les cauchemars d’un passé qui revient régulièrement la hanter. À travers les portraits croisés des cinq enfants Ndikinama et de leur mère, c’est toute l’histoire récente d’un pays en proie à la folie meurtrière, ainsi que le drame de l’exil que nous souhaitons traiter. Un exemple fort sur la volonté de survivre et sur ce que la force de l’amour peut accomplir dans les situations les plus extrêmes

Rosette Ndikinama lives in Burundi, a small country in the Great Lakes region, whose recent history is a long succession of armed conflicts and massacres against civilians. After many sacrifices, Rosette managed to send her five children to France, one by one, so they can survive from refugee camps, civil war, Tutsi persecutions. It was ten years ago... For Béatrice, Edwige, Janine, Nema and Loraine another story of survival began: the story of integration, of a slow process to get to know a country and its codes, of very selective politic of immigration. Today, dark years are in the past. Béatrice, the oldest daughter is happy. She works as a nursing auxiliary in a nursing home. She looks after her little sister Loraine. Her brother Nema and her two sisters Janine and Edwige are progressively building a new life in this new country. Béatrice got engaged in spring 2007 to a young French man, Grégory. She never wanted to come back to Burundi, “a sick and mad country” according to her. Grégory wants to bring Betty, her past and her country back together. He offers her to celebrate their wedding in Burundi. It will be celebrated in Bujumbura in June 17 2008. Betty’s brother and sisters will come as well. Gregory’s family also. Waiting for her children to come back, after ten years of separation, Rosette remembers the tragic circumstances of their departure. She would like to domesticate the nightmares of a past that haunted her from times to times. Through the portraits of the five Ndikinama children and their mother, we want to questions the recent story of a country victim of a lethal madness and the drama of exodus. A strong example of the determination to survive and on what love can accomplish under extreme situations