film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Boul Fallé, la voie de la lutte
© Mohamed Ali G
1/2
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

En 1988, la jeunesse sénégalaise descend dans la rue pour contester la réélection du président Abdou Diouf. Le mouvement se durcit en 90, avec la fermeture de l’université Cheick Anta Diop. C’est dans ce contexte qu’est né le mouvement "Boul Fallé", qui signifie "se foutre de tout et tracer sa route". La réalisatrice Rama Thiaw a choisi de raconter le mouvement Boul Fallé de l'intérieur, depuis son quartier Pikine situé dans la banlieue de Dakar. En suivant le quotidien des lutteurs, en allant au contact dans l'arène, en filmant les répétitions en studios des rappeurs, elle dresse un portrait rythmé des jeunes Sénégalais qui ont trouvé la lutte avec frappe et le hip-hop comme moyens d’expression. Pour redevenir ce qu'ils n'ont jamais cessé d'être : de nobles guerriers.

"Boul Fallé, The Wrestling Way" In 1988, the Senegalese youth took to the streets to protest against President Abdou Diouf’s re-election. This was the first indication of a rift between the generations. The "Boul Fallé" movement, which means, “don’t give a damn and go ahead”, was born in this context. From its conception, Boul Fallé had specific means of expression: Hip hop music and wrestling with hits. Female director Rama Thiaw doesn’t describe the history of the movement, but she intends to show its energy. From the recording studios in the suburb Pikine to the sand arena, her camera takes us into the rhythm of men who have decided to become again what they used to be: noble warriors.

À propos du film
Distinctions