film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Outlandish - Étranges corps étrangers - Outlandish - Strange Foreign Bodies
© Phillip Warnell
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Phillip Warnell

IMAGE

Samuel Dravet

SON

Anne Lacour

MONTAGE

Anne Lacour

PRODUCTION / DIFFUSION

Phillip Warnell

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Phillip Warnell

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Deux acteurs dans ce second film bref de Philip Warnell : le philosophe Jean-Luc Nancy et un poulpe. Le premier est assis chez lui, à son bureau et nous dit, nous lit le corps et ses états, ses étrangetés, ses évidences et ses opacités, en huit chapitres. De ses huit bras, la pieuvre, elle, pousse les vitres de l’aquarium où elle baigne, bocal dressé sur le pont du navire sans équipage et qu’elle paraît piloter à distance. Entre les scènes avec ces protagonistes, on assiste aux gestes d’une transplantation d’organe. Dans son film précédent, "The Girl with the X-Ray Eyes" (FID 2008), Warnell explorait les rapports possibles voire surnaturels, impossibles, qu’entretient la vision avec l’intérieur des corps, et se proposait de jouer du don d’une jeune extralucide moscovite. Ici à nouveau, l’anime une question similaire, mais elle étend les régions de son enquête cinématographiée sur le versant de l’animalité d’une part, et de la géographie, voire de la géopolitique, de l’autre. Si l’analyse foisonnante, dense et sinueuse de Nancy, car elle s’imprime d’abord dans le corps d’une langue, marque la cadence, ce n’est jamais pour dicter aux images et les asservir à un régime illustratif. À l’inverse, deux danses se font écho, se distinguent ou se rapprochent : celle d’une langue, d’un événement de pensée, incarnée dans un corps humain au travail de dire, et celle d’un animal, muet, mais agitant comme les chiffres d’un code, pris au piège de la transparence. Ces danses enseignent chacune, à leur manière, les voies d’une odyssée immobile. (Jean-Pierre Rehm, FIDMarseille 2009)

Philosopher Jean-Luc Nancy tells us about bodies. An octopus housed in an aquarium on a ship is watching us watching it. Two motionless journeys, two mobilities immersed in some mysterious choreography.

Thématique
Distinctions