film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Virginia Woolf 1881-1942
© Les Films d'ici
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Dominique-Lucie Brard

PRODUCTION / DIFFUSION

Les Films d'ici, Delta Image, Via Appia films, France 3

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Les Films d'ici, Bpi - Bibliothèque Publique d'Information

ISAN : ISAN 0000-0001-9EB8-0000-B-0000-0000-4
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    Les Films d'ici

  • Film appartenant au catalogue national de films documentaires pour les bibliothèques publiques de la Bpi, en prêt et consultation gratuits dans les bibliothèques de ce réseau.

Je veux rendre la vie et la mort, critiquer le système social. Le montrer en action, porté à son paroxysme. Côte à côte, le monde vu par la raison et la folie, ou quelque chose de ce genre. Septimus, le nom est-il bon ?  Journal de Virginia Woolf, 8 octobre 1922. Le film commence par une citation et pose la question ainsi formulée par l’écrivain : Quel petit grain d’expérience, une fois choisi, tenu pour vrai, considéré objectivement et mis à sa place exactement, la laisse libre, par un procédé qui ne révèle jamais ses secrets à l’analyse, d’accomplir cette réalisation complète qu’est la littérature ?  La réalisatrice a choisi d’adopter, au travers des textes choisis, un principe de biographie qui emprunte un maximum d’éléments à l’imaginaire de l’écrivain. Le choix de l’intimité donc et de l’obsession. Celui de partir de l’expérience sensible. Souligner les dialogues (ou non- dialogues), faire entendre les voix qu’elle dit entendre dans ses moments de folie, et celles qui courent tout au long de ses romans et font de son œuvre, une œuvre essentiellement lucide et interrogative. Celui de les relier aux grands textes engagés, qui affirment une pensée politique, matérialiste et profondément attentive au monde. Le vieux monde victorien qui change entre 1882 et 1941, et le nouveau qui s’invente avec des mots, pleins d’échos, de souvenirs, d’associations naturellement, des mots anciens, alliés dans un ordre nouveau. Celui de trouver dans l’oeuvre de fiction, les secrets d’une vie violemment blessée par l’ancien, émancipée dans le nouveau, brisée par la guerre. Avec la voix de Virginia Woolf dans l’unique document de la BBC, enregistrée en 1941, celle d’Angélica Garnett, sa nièce. Textes dits par Caroline Sihol ; commentaire, Annick Brard. Ouvrages cités : "Mrs Dalloway", "Instants de vie", "les Vagues", "Entre les actes", "la Mort de la Phalène", "la Traversée des apparences", "Une chambre à soi", ainsi que les Journaux et la correspondance