film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Alger au temps des Vraies Richesses
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Goeffroy Pieyre de Mandiargues

PRODUCTION / DIFFUSION

ADL Production, FR3

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

ADL Production, Bpi - Bibliothèque Publique d'Information

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    ADL Production

  • Film appartenant au catalogue national de films documentaires pour les bibliothèques publiques de la Bpi, en prêt et consultation gratuits dans les bibliothèques de ce réseau.

En 1936, à la fin de la classe de philosophie au lycée d'Alger, Edmond Charlot monte une petite société qui durera trois ans : "Les Vraies Richesses" : boutique minuscule dont on pouvait (presque) toucher les murs latéraux en étendant les bras. Elle comprenait un petit fond de librairie de livres neufs ou d'occasion et proposait à ses habitués des abonnements de lecture et des expositions, mais aussi des publications de plaquettes et d'ouvrages avec des textes de Giono, de Camus, qui fréquenta assidûment sa librairie, de Jean Grenier, qui fut son professeur de philosophie, de Max-Pol Fouchet... Éditeur de la France libre pendant la guerre, Edmond Charlot parle de ses activités, de ses rencontres (Saint-Exupéry), des difficultés à travailler : "On n'avait plus rien du tout, plus de fil pour coudre les livres, pas de papier, on fabriquait l'encre avec du noir de fumée." Le réalisateur réunit autour d'Edmond Charlot quelques témoins : Jules Roy, Emmanuel Roblès, le sculpteur Louis Benisti, le peintre Jean de Maisonneuve

In 1936, at the end of the philosophy lesson in the high school of Algiers, Edmond Charlot creates a small company that will last three years: “Glorious Times”: such a small and narrow shop that we could (almost) touch the walls with stretched arms. It included not only few new and second hand books and offered to its regular customers subscriptions and exhibitions, but as well leaflets and books publishing with texts by Giono, Camus, who was one of his regular customer, Jean Grenier, who was his philosophy teacher, Max-Pol Fouchet... Editor of the Free France during wartime, Edmond Charlot talks about his activity, his meetings (Saint-Exupéry), his difficulties to work: "we didn’t have anything left, no more strings to sew on books, no more paper, we made ink from black smoke". The director gets together around Edmond Charlot witnesses such as Jules Roy, Emmanuel Roblès, the sculptor Louis Benisti, the painter Jean de Maisonneuve.