film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Marie-Madeleine, la belle Allemande

À la fin du Moyen Âge, le sculpteur allemand Gregor Erhart réalisa une œuvre pour le moins singulière surnommée La Belle Allemande. La nudité éclatante de Marie-Madeleine, son ondoyante chevelure, sont un hommage audacieux à la beauté féminine. Un message spirituel à l'aube de la Renaissance, s'en échappe.
Cinquième volet de la série "Sculpture", ce chef d'œuvre du début du XVIe siècle nous entraîne au cœur de la création artistique, dans l'ambiance des ateliers de sculpteurs sur bois, sous les voûtes des grandes églises gothiques, dans les ruelles des villes médiévales allemandes.

At the end of the Middle Ages, the German sculptor Gregor Erhart, sculpted a rather original piece. Nicknamed La Belle Allemande, the blatant nudity of Maria Magdalene, her long flowing hair is a daring homage to feminine beauty, and whose spiritual message at the dawn of the Renaissance period now eludes us.
The fifth episode in the "Sculptures" series, this masterpiece from the beginning of the 16th century reveals the secrets of artistic achievement, gives us a taste of the atmosphere that reigned in the wood carver's workshops, or under the vaults of the big gothic churches and in the narrow streets of mediaeval Germany.