film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Après les camps, la vie
© Cinétévé
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Virginie Linhart

IMAGE

Michel Bort

SON

Jean-Jacques Faure

MONTAGE

Laure-Alice Hervé

PRODUCTION / DIFFUSION

Cinétévé, INA - Institut National de l'Audiovisuel

PARTICIPATION

France Télévisions

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Cinétévé, ADAV

ISAN : ISAN 0000-0002-37F5-0000-C-0000-0000-1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

Pour tous les survivants juifs des camps d’extermination, l’arrivée en France en 1945 fut une épreuve toute particulière dont on sous-estime encore aujourd’hui la portée. Comment renouer avec le fil d’une vie interrompue dans une telle violence ? Comment se reconstruire alors que toute ou la plus grande partie de sa famille a été tuée ? Comment faire pour reprendre ses études, gagner sa vie dans une société qui, quelques années auparavant, vous a banni ? Comment croire encore à l’amour, à l’amitié, avoir des enfants lorsqu’on revient de l’enfer ? Pour la première fois, les survivants racontent ce que fut leur vie après les camps. Ils le font à la première personne, accompagnés d’archives personnelles extraites des albums de famille qui égrènent 65 ans d’une vie reconstruite après le génocide.

For all the Jewish survivors of the death camps, the arrival in France in 1945 was a particular ordeal whose magnitude we tend to underestimate today. How does one return to a life that was interrupted with such violence? How does one reconstruct oneself when all or most of one’s family were butchered? How does one resume studies and earn a living in a society that had cast you out a few years earlier?” How can you believe in love and friendship once again, has children when you have just returned from hell? For the first time, survivors talk about life after the camps. They do so in the first person, using personal archives and family albums that retrace 65 years of a life after the Shoah.

Distinctions