film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Danza a los Espíritus
Danse aux esprits
Dance to the Spirits
© Únicamente Severo Films
1/1
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Danse aux Esprits" est un documentaire de création tourné à Nsola, un village Évuzok situé dans la jungle, au Sud du Cameroun. Ses maisons s’alignent dans une clairière de 12 kilomètres de long, dans une forêt aujourd’hui appauvrie par l’activité des scieries. Pour les Évuzok, il y a deux genres de maladies, qui demandent des traitements différents : les maladies "naturelles" et celles "de la nuit", causées par les ensorcellements. Ce documentaire raconte l’histoire de Mba Owona Pierre, le chef du village et de Ngengan, le "guérisseur" qui soigne les maux du monde de la nuit où les esprits habitent. La danse aux esprits est son rituel de guérison le plus important. Il s’agit en même temps d’une représentation théâtrale et d’une vraie catharsis collective pendant laquelle Pierre voyage jusqu’au monde nocturne dans le but de libérer Christine de l’envoûtement dont elle souffre. Ce rite se prolonge pendant plusieurs heures pendant lesquelles le ngengan s’habille avec l’aide de deux néophytes, parle et rit avec les participants comme un vrai animateur de spectacles – il dit qu’il faut d’abord calmer ceux qui ont peur –. Il chante, danse, entre en transe et suit toutes les étapes du rituel pour le traitement de sa patiente. Le lendemain, Pierre sort de chez lui pour reprendre ses routines quotidiennes : il balaye son porche, prépare le feu pour le thé du matin... Avec la lumière du jour, tout est revenu à la normalité. Ce film est le portrait d’un personnage extraordinaire et un hommage à la culture Évuzok

"Dance to the Spirits" was shot in Nsola, an Evuzok village in the south Cameroon jungle. To the Evuzok there are two kinds of diseases: the "natural" ones and the ones from the "night world", caused by sorcery. This is the story of Mba Owona Pierre the ngengang, the "healer". He’s the "anti-sorcerer", he has a special gift and a responsibility towards his fellow villagers. During the daily life, Pierre practices his treatments and writes down his thoughts about modernity, religion or medicine. It is the portrait of an extraordinary character and a tribute to Evuzok culture.