film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
L'Âge d'or du cinéma cubain
The Golden Age of the Cuban Cinema
© Zarafa Films
1/1
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Ramon Suarez

PRODUCTION / DIFFUSION

Zarafa Films, Automatic Films

PARTICIPATION

Ciné Classic, CNC

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Zaradoc Films, ADAV, Images de la culture (CNC), BnF - Bibliothèque Nationale de France

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    Zaradoc Films

  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture
  • Film disponible à l'Adav, catalogue réservé aux établissements éducatifs et culturels.
    En savoir plus
  • Ce film est préservé et consultable à la Bibliothèque nationale de France (bibliothèque de recherche, sur accréditation).
    Plus d'informations sur le dépôt légal
  • France | 2005 | 52 minutes | DV Cam
  • Un film de Ramon Suarez

En mars 1959, après la chute de Batista, était créé à La Havane l’ICAIC, l’Institut Cubain de l’Art et de l’Industrie Ciné-matographique. Ce sera le premier acte de la politique culturelle du nouveau régime. Durant les dix années qui suivront, sous l’égide de cette institution, le cinéma cubain fait d’incroyables progrès. Avec l’ICAIC, une nouvelle génération de cinéastes émerge et se met à l’œuvre — de Gutierrez Alea à Humberto Solas — d’Alberto Roldan à Julio Garcia Espinosa. Les films de ces jeunes réalisateurs ne relèveront pas d’une école ou d’un mouvement. Il s’agit d’un cinéma populaire dans son essence. Des réalisateurs étrangers viendront également à tra-vailler à La Havane pendant cette période : Chris Marker, Joris Ivens, Agnès Varda, Armand Gatti. C’est l’histoire de cette aven-ture exceptionnelle — qui a duré huit ans — que nous racontons dans ce documentaire, au travers d’entretiens et d’extraits de films.

In March 1959, will be created in Havana the ICAIC, the Cuban Institute of Art and Cinematographic Industry. It is the first act of the cultural policy of the new mode. During the ten years which will follow, under the aegis of this organization the Cuban cinema makes incredible great strides. With the ICAIC, a new generation of scenario writers emerges and is put at the work – of Gutierrez Alea in Humberto Solas - of Alberto Roldan in Julio Garcia Espinosa. The films which these young realizers will make concern neither a school, nor of a kind. It acts of a popular cinema in its gasoline and its accounts. Foreign realizers will also come them to work in Havana for this period: Chris Marker, Joris Ivens, Agnes Varda, Armand Gatti will turn to Cuba. It is the history of this exceptional adventure - which lasted eight years - that we will tell in this documentary, interfering interviews and extracts films.