film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Mourir ? Plutôt crever !
© Iskra
1/2
AUTEUR(S)-RÉALISATEUR(S)

Stéphane Mercurio

IMAGE

Stéphane Mercurio

SON

Frédéric Bures, Patrick Genet

MONTAGE

Françoise Bernard, Nicolas Després

PRODUCTION / DIFFUSION

Iskra

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Iskra, Éditions Montparnasse, Éditions Montparnasse, Universciné, Films & Documentaires.com

ISAN : non renseigné - en savoir plus
COMMENT VISIONNER CE FILM ?

"Mourir ? Plutôt crever !, telle est l’épitaphe que voudrait inscrire sur sa tombe Siné en l’ornant d’un doigt d’honneur – mais le caveau à urnes est une copropriété et les copains hésitent. Toujours à la pointe de la provocation, le dessinateur se retrouve soudain seul. La scène est cocasse, elle n’en souligne pas moins un trait majeur de la personnalité de Siné qui explique les nombreux rebondissements de sa carrière. "Mourir ? Plutôt crever !" est un portrait riche en facettes de Siné, balisé par son licenciement de Charlie Hebdo et son procès suite à une note sur le mariage de Jean Sarkozy.
À 80 ans, Siné bat en retraite mais ne plie pas : le lancement et la promotion de Siné-Hebdo servent de toile de fond à l’évocation d’une vie, des dessins de L’Express sur la Guerre d’Algérie à Hara Kiri en passant par L’Enragé. Dans cette évocation du passé, bercée de jazz et de salsa, quelques personnalités de choix s’invitent : Fidel Castro, Mao, Malcolm X, Jacques Prévert – et, bien sûr, les chats à plume et à poil. Rebelle avec causes et sans tabous, anarchiste réfractaire à toute forme d’autorité et d’interdit, Siné n’a cessé de pourfendre, tout au long de sa vie, l’armée, la police, la religion et ses prêtres, le racisme, la corrida. Le trait est féroce, nécessairement excessif, au risque (assumé) de se prendre parfois les pieds dans le tapis. La liberté est à ce prix. Dans le procès qui l’oppose à la LICRA et à Bernard-Henri Lévy, Siné retrouve un ennemi de toujours : la censure." (Yann Lardeau)

"Die? I’d rather go out with a bang!. This is the epitaph that Siné wants written on his tombstone, complete with the “up-yours” sign – but the crematory vault is under collective ownership and his pals are hesitant. Always at the height of provocation, the cartoonist is suddenly alone. The scene is comical, but nonetheless underlines a trait of Siné’s character that helps explain the many ups and downs of his career.
In these reminiscences, rocked by jazz and salsa, some choice personalities invite themselves: Fidel Castro, Mao, Malcolm X, Jacques Prévert – and of course, his cats. As a rebel with causes to defend and no taboo, an anarchist who resists all forms of authority and proscription, Siné has spent his entire life targeting the army, the police, religion and its clergy, racism, bull-fighting." (Yann Lardeau)

Sortie en salles
  • Le 13 Octobre 2010
À propos du film
Distinctions