film-documentaire.fr | PORTAIL DU FILM DOCUMENTAIRE

img img
Odile Decq At Work
COMMENT VISIONNER CE FILM ?
  • Catalogue des vidéos à la demande

  • Distributeur(s) :

    Vivement Lundi !

  • DVD en vente sur :

    Vivement Lundi !

  • Vidéothèque permanente, gérée par la Maison du documentaire, accessible sur place ou à distance et réservée exclusivement aux professionnels de l’audiovisuel.
    En savoir plus
  • Depuis ses origines en 1978, le fonds Images de la culture, géré directement par le CNC depuis 1996, constitue un outil privilégié pour la diffusion de la culture audiovisuelle en France. Le catalogue totalise aujourd’hui plus de 2700 œuvres documentaires.

    + Images de la Culture
  • Film disponible à l'Adav, catalogue réservé aux établissements éducatifs et culturels.
    En savoir plus

Pour qui ne la connaît pas, Odile Decq c'est d'abord un "look". À sa première apparition, on pense égérie néo-punk. Mais cet aspect extérieur ne cacherait-il pas l'essentiel ? La dame est architecte. Odile Decq travaille en France, mais surtout à l'étranger où sa notoriété est grandissante. Dans son agence de Paris, où les concours s'enchaînent, les bâtiments prennent forme sous des doigts qui froissent du papier, les idées s'échangent en chuchotant et Odile Decq pilote son équipage de ses mots. Sur l’unité de temps du concours pour une gare près de Naples, l'agence comme port d’attache, les protagonistes du lieu donnent à percevoir, dans l'action et en temps réel, la naissance d’une architecture. Ailleurs, d’autres projets sont en cours : le Musée d'Art Contemporain de la ville de Rome et le Fonds Régional d'Art Contemporain de Bretagne. Deux bâtiments où l'architecte a pu expérimenter de nouvelles façons de concevoir l'espace en travaillant sur le parcours et la déstabilisation du corps. Derrière les apparences, c'est une façon d'explorer dans l'action la pensée d'une architecte qui, comme les rockeurs qui ont accompagné ses débuts, dit "que pour créer il faut avoir de la colère"